Alfred Pellan

Québec (Québec), Canada, 1906 - Laval (Québec), Canada, 1988

Maître du dessin et de la couleur, Alfred Pellan est l’un des importants créateurs qui ont forgé la modernité artistique au Québec. Après ses études aux beaux-arts, il poursuit sa formation à Paris, où il séjournera finalement quatorze ans. Durant ce temps, il est fortement influencé par les courants modernes européens, du fauvisme au cubisme, de l’expressionnisme au surréalisme, développant une pratique picturale confondant à dessein figuration et abstraction. Pellan fréquente alors l’entourage de Fernand Léger, de Pablo Picasso, de l’écrivain surréaliste André Breton et du poète Paul Éluard. Il se familiarise avec différentes écoles de pensée philosophiques et esthétiques, qui influenceront sans contredit l’évolution de son approche de la peinture. À son retour au Québec, en 1942, alors auteur d’une œuvre au contenu résolument moderne et rebelle à tout conformisme plastique, Pellan travaille à la promotion d’un art dénué de toute idéologie restrictive et d’esthétique propre, contrevenant ainsi à l’enseignement strictement académique de rigueur à l’époque, et il signe, avec le groupe Prisme d’yeux, un manifeste en ce sens.

Portait de Alfred Pellan.
Photo : Richard-Max Tremblay (1988)