Bruce Nauman

Né à Fort Wayne (Indiana), États-Unis, en 1941

Bruce Nauman se démarque parmi les artistes les plus provocateurs et innovateurs du XXe siècle. Il adopte, dès les années 1960, une démarche multidisciplinaire qui résiste à toute catégorisation stylistique en empruntant une multitude de modes d’expression, incluant la sculpture, la vidéo, la photographie et la performance. Il crée notamment des films, des environnements interactifs, des carrousels motorisés et d’imposantes sculptures précairement équilibrées, pour explorer les thèmes du corps et de l’identité, le rôle du langage et les rouages de la communication, les phénomènes de la perception et la relation entre le processus de création et la participation du spectateur. Nauman remet en question le rôle fondamental de l’artiste et les paramètres traditionnels de l’art. Confronté à un questionnement profond sur la nature et sur les limites de l’art, il adopte un point de vue qui le rallie au process art et délaisse la peinture pour se concentrer sur la sculpture et la performance. Sa démarche conceptuelle est ancrée dans le quotidien et met en relief la signification plutôt que l’esthétisme. S’intéressant aux structures du langage et à la sémiotique, il réalise très tôt des œuvres en néon qui exploitent, avec ironie, divers jeux de mots. Dès la fin des années 1960, il crée des corridors — de longs espaces restreints aux allures minimalistes — dans lesquels les visiteurs sont invités à pénétrer, participant de la sorte à une performance dont les paramètres dépendent à la fois de leur action et de l’espace conceptualisé par l’artiste.