Marina Abramovic

Née à Belgrade, Yougoslavie, en 1946

Dès le début des années 1970, Marina Abramovic observe une pratique conceptuelle basée sur l’usage de son corps et par laquelle elle explore les limites de l’art. Au moment de sa rencontre avec l’artiste allemand Ulay, à Amsterdam, en 1975, Abramovic est déjà active dans le milieu de la performance. Durant cette même année, elle présente l’œuvre controversée The Lips of Thomas, où elle s’afflige des blessures et documente son travail grâce à la photographie. Tous deux pionniers de la performance, Abramovic et Ulay entretiennent une relation fusionnelle pendant plus de douze ans, à la fois en tant que couple et collectif artistique. Leur travail explore les limites de la conscience et de l’endurance physique et psychique par le biais de la relation humaine. Leur œuvre demeure sans conteste l’une des manifestations les plus influentes et percutantes de l’art contemporain. Depuis la séparation du couple et du collectif en 1988, Abramovic poursuit une démarche liée à la performance du corps, à la durée et au rituel comme mode de libération.