Raymonde April

Née à Moncton (Nouveau-Brunswick), Canada, en 1953

Entretenant depuis les années 1970 une réflexion sur le langage photographique, Raymonde April présente des mises en scène qui procèdent de l’autoreprésentation et d’une théâtralisation de la sphère intime dans laquelle elle prête son corps à divers scénarios. Pionnière de l’« autofiction », elle réalise des photographies sous forme de séries qui constituent une trame narrative incertaine. Par sa démarche, April interroge le rapport entre le réel et sa transposition symbolique dans l’image photographique.

Portait de Raymonde April.
Photo : Richard-Max Tremblay (2006)