Anri Sala

Answer Me, 2008

Vidéogramme haute définition, son stéréophonique, 4 min. 51 sec., 3/6

L’installation vidéographique Answer Me, d’Anri Sala, exploite les propriétés sonores d’un dôme géodésique de Berlin-Ouest qui abritait, durant la guerre froide, une station d’écoute et d’espionnage de la NSA, l’Agence nationale de la sécurité des États-Unis. Conçue par le légendaire architecte américain Buckminster Fuller, l’architecture monumentale et singulière de ce lieu abandonné prolonge la durée de l’écho, que l’artiste utilise afin de mettre en scène une situation de rupture amoureuse. La voix de la femme qui demande incessamment « réponds-moi » semble ne jamais atteindre l’homme qui joue de la batterie, le décalage entre les sons évoquant l’impossibilité d’un dialogue tout en suggérant une rupture d’espace et de temps. La trame narrative se compose ainsi à partir de la résonance, de la vibration acoustique et des fréquences sonores inhérentes au lieu. L’usage du son stéréophonique permet à Sala de restituer cet espace sonore dans l’installation. Quant au concept, il découle d’une note laissée par le réalisateur italien Michelangelo Antonioni, qui disait vouloir filmer une rupture amoureuse en captant le silence plutôt que la conversation entre un homme et une femme. Anri Sala reprend aussi le dialogue, les paroles de la femme ayant été écrites par Antonioni.

Anri Sala

Né à Tirana, Albanie, en 1974

Découvrez cet artiste