General Idea

Canus Major: The Origin of the Heavenly Waters, 1983

Acrylique sur toile, imitation de feuille d’or et feuille d’or sur bois, 244 × 305 cm

Au début des années 1970, le collectif canadien General Idea planifie et construit le pavillon de Miss General Idea, une sorte de faux mythe basé sur le roman de science-fiction 1984, de George Orwell. Le trio y fait l’éloge de tout ce qui est précieux et « glamour » autour de l’élection répétitive du personnage de fiction qu’est Miss General Idea. Ayant pris des proportions considérables au fil des ans, cette parodie, véritable critique de la société contemporaine, devient le propos des recherches du groupe. L’œuvre Canus Major : The Origin of the Heavenly Waters exploite le thème du caniche récurrent dans l’œuvre de General Idea et qui représente « l’instinct de plaire », évoquant les discours léchés du monde de l’art ainsi que l’image stéréotypée de l’identité homosexuelle. Cet animal social et bien soigné apparaît d’ailleurs sur plusieurs murales du pavillon. Ici, sa représentation façonne une trajectoire interplanétaire qui ironise à la fois sur l’univers de l’art et sur la vision collective du monde. La structure de l’œuvre comporte un double jeu : elle participe à la création d’une idole à l’image de la mythologie inventée de toutes pièces par General Idea, et ce, dans le but de révéler la nature paradoxale du langage difficilement pénétrable associé aux divers aspects du domaine culturel.

Portait de General Idea.

General Idea

1969 - 1994

Découvrez ce collectif