Angela Grauerholz

Chemin de fer, 1994

Épreuve à la gélatine argentique, 1/3, 121,8 × 182,7 cm

D’une atmosphère et d’une finesse poétiques, voire savamment brouillées, Chemin de fer renvoie à une conception intellectuelle de la photographie considérant la valeur mnémonique de l’image par rapport à la vie réelle. La dimension du temps intervient et surgit soudainement dans le filé de mouvement accentué par le biais du flou photographique. Cette fluidité de l’image joue sur la rêverie, la fascination et le vertige du temps. À l’instar des travaux en noir et blanc exécutés par l’artiste à la fin des années 1980 et au début des années 1990, Chemin de fer est imprégnée d’une qualité transitoire et temporelle qui lui confère une dimension métaphysique et surréelle.

Angela Grauerholz

Née à Hambourg, Allemagne, en 1952

Découvrez cette artiste