Geneviève Cadieux

La Voie lactée, 1992 Toit du MAC

Panneau lumineux, boîtier d’aluminium, procédé informatisé d’impression par jet d’encre sur toile translucide et flexible imprimée au recto seulement, 1/2, 183 x 457 cm

Don de l’artiste

Posée en phare sur le toit du Musée d’art contemporain de Montréal, La Voie lactée, de l’artiste Geneviève Cadieux, veille sur la ville depuis l’inauguration de l’institution, en 1992, rue Sainte-Catherine. Devenue un symbole de Montréal, cette installation lumineuse interpelle autant qu’elle séduit par cette image de lèvres féminines qui se profilent contre le ciel. Emblématique de l’intérêt de Cadieux pour le corps humain et le paysage comme véhicules identitaires, l’œuvre multiplie les références, renvoyant notamment à l’histoire de l’art par un emprunt au motif des lèvres de Man Ray inscrites entre ciel et terre dans son tableau À l’heure de l’Observatoire – Les Amoureux, vers 1934, à la mythologie grecque en évoquant le lait maternel et divin d’Héra qui, répandu dans le ciel, forma la Voie lactée ainsi qu’à la vie intime de l’artiste, les lèvres étant celles de sa mère. En 2011, une « œuvre sœur » en mosaïque intitulée La Voix lactée était inaugurée dans le métro de Paris.

Portait de Geneviève Cadieux.

Geneviève Cadieux

Née à Montréal (Québec), Canada, en 1955

Découvrez cette artiste