Taryn Simon au MAC

Dans le cadre de MOMENTA | Biennale de l’image

Montréal, le 6 septembre 2017 – Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) est fier d’accueillir, dans le cadre de MOMENTA | Biennale de l’image (anciennement Le Mois de la Photo à Montréal), Taryn Simon – Paperwork and the Will of Capital [Paperasse et volonté du Capital]. Cette exposition, la première présentation solo de l’artiste au Canada, sera présentée du 7 septembre au 19 novembre. Le vernissage aura lieu au MAC le 7 septembre à 19 h 30, en présence de l’artiste.

Cette exposition s’inscrit dans une belle continuité de la collaboration entre Taryn Simon et le MAC. En effet, le Musée a précédemment fait l’acquisition en 2015 d’une œuvre de l’artiste de la série Paperwork and the Will of Capital, qui fait notamment partie des œuvres sélectionnées pour l’exposition présentée au MAC. Par ailleurs, le Musée a accueilli l’artiste en 2016, à l’occasion d’une conférence de la série Canadian Art Foundation International Speaker Series. Enfin, à la suite de cette exposition, le travail de Taryn Simon sera de nouveau exposé au MAC à l’occasion de Leonard Cohen – Une brèche en toute chose / A Crack in Everything (9 novembre 2017), exposition à laquelle elle est artiste invitée.

Paperwork and the Will of Capital

Lors des cérémonies de signature d’accords politiques, de contrats, de traités ou de décrets, les hommes de pouvoir sont flanqués de pièces florales arrangées de façon à exprimer l’importance des signataires et des institutions qu’ils représentent. Dans Paperwork and the Will of Capital, Taryn Simon recrée ces arrangements, les photographiant sur un fond et un premier plan de couleur inspirés du décor original des cérémonies passées.

Utilisant comme point de départ la Conférence monétaire et financière des Nations Unies tenue à Bretton Woods, au New Hampshire, en 1944, et qui est passée à l’histoire, l’installation Paperwork and the Will of Capital réexamine les accords subséquents rédigés en vue d’influencer des aspects de la gouvernance et de l’économie, depuis l’armement nucléaire jusqu’aux accords sur le pétrole et le commerce de diamants. En jumelant ses propres photographies des arrangements floraux reconstitués aux textes décrivant les accords individuels, l’œuvre de Taryn Simon examine la façon dont la mise en scène du pouvoir est créée, performée, mise en marché et conservée.

Chacune des reproductions de ces compositions florales reprend l’idée du « bouquet impossible », une idée née en Europe au XVIIe siècle, dans le contexte des natures mortes hollandaises et du boum économique qui a inauguré le capitalisme moderne. Le bouquet impossible, une collection de fleurs qui ne pourraient jamais s’épanouir naturellement au cours de la même saison et dans un même emplacement géographique, est un fantasme artificiel qui se concrétise dans les photographies de Taryn Simon grâce à la mondialisation de l’industrie de la floriculture moderne.

Taryn Simon s’est servi de documents archivistiques et elle a travaillé avec un botaniste afin d’identifier toutes les fleurs qui étaient sur place lors de la signature de chaque accord. Elle a importé plus de 4 000 spécimens de fleurs et de plantes du Marché aux fleurs d’Aalsmeer, le plus important marché aux fleurs au monde, jusqu’à son studio, où elle a reconstitué, dans la mesure du possible, les arrangements floraux de chaque signature. Après que chaque arrangement ait été assemblé et photographié douze fois, les spécimens ont été séchés, pressés et cousus dans un papier herbier de longue conservation. Un ensemble de ces collages botaniques a ensuite été placé dans des presses de béton et juxtaposé à des impressions à jet d’encre de longue conservation présentant leurs similitudes photographiques et des références textuelles, dans une course contre la montre.

Guidée par un intérêt envers les systèmes taxonomiques, l’installation Paperwork and the Will of Capital comprend une recherche poussée sur le pouvoir et la structure du secret, ainsi que sur la nature précaire de la survie, de même que sur la fiabilité et la pérennité des archives, comme en témoignent les accords et leurs répercussions profondes, les photographies de Taryn Simon et les spécimens botaniques conservés. À mesure que le temps passe, ces artéfacts se transforment, révélant des versions mutables et instables d’eux-mêmes.

Biographie

Née en 1975, Taryn Simon est une artiste multidisciplinaire qui utilise la photographie, le texte, la sculpture et la performance. Guidée par un intérêt envers les systèmes de catégorisation et de classification, sa pratique comprend des travaux poussés de recherche sur le pouvoir et la structure du secret, de même que sur la nature précaire de la survie. Son travail a été présenté dans des expositions au Louisiana Museum of Modern Art, Copenhague (2016-2017), au Albertinum, Dresde (2016), à la Galerie Rudolfinum, Prague (2016), au Garage Museum of Contemporary Art, Moscou (2016), au Jeu de Paume, Paris (2015), au Ullens Center for Contemporary Art, Pékin (2013), au Museum of Modern Art, New York (2012), à la Tate Modern, Londres (2011), à la Neue Nationalgalerie, Berlin (2011), et au Whitney Museum of American Art, New York (2007).

Ses œuvres figurent dans plusieurs collections permanentes, dont le Metropolitan Museum of Art et le Guggenheim Museum de New York, la Tate Modern de Londres, le Centre Georges Pompidou de Paris et le Los Angeles County Museum of Art de Los Angeles. Elle a fait partie de la 56e Biennale de Venise (2015), et son installation An Occupation of Loss, commandée et coproduite par Park Avenue Armory et Artangel, a été inaugurée à New York en 2016. Simon est diplômée de la Brown University et s’est vue attribuer le Guggenheim fellowship. Elle vit et travaille à New York.

À signaler

  • Une conversation entre Taryn Simon et le commissaire de MOMENTA, Ami Barak, aura lieu le vendredi 8 septembre, à 12 h.
  • Dans le cadre de MOMENTA, le public est invité à venir découvrir les portfolios de 15 artistes hors programmation, le 14 octobre entre 11 h et 16 h à la salle Beverley Webster Rolph du MAC. Cette activité offrira une autre perspective sur l’effervescence du milieu artistique local.
  • Les détenteurs du passeport MOMENTA se verront octroyer un rabais de 5,00 $ à la billetterie du MAC, ainsi qu’un rabais de 15 % sur l’abonnement annuel à la carte de membre du MAC. Les passeports sont disponibles à la billetterie de La Vitrine (en ligne : www.lavitrine.com/activity/Passeport_MOMENTA). L’entrée pour les membres du MAC est gratuite.

MOMENTA 2017

Pour sa 15e édition du 7 septembre au 15 octobre 2017, MOMENTA s’est associée au commissaire Ami Barak, qui a développé une programmation remarquable sous le thème De quoi l’image est-elle le nom?. L’édition 2017 de MOMENTA examine la notion de pièce à conviction photographique et vidéographique, mettant en doute le statut de l’image fixe et en mouvement comme témoin du réel et s’intéressant aux caractères fantasmé et sublimé de celui-ci. Les 38 artistes réunis dans la biennale nous invitent à ne pas accepter sans critique le témoignage de l’image. La biennale s’articule en trois volets. Le premier correspond à l’exposition centrale du quartier général (QG), présentée dans deux lieux : la Galerie de l’UQAM et VOX, centre de l’image contemporaine. Le deuxième volet consiste en 14 expositions individuelles déployées dans plusieurs lieux de la ville, dont le MAC, auquel s’ajoute, pour le troisième volet, une exposition de documents présentée à Artexte.

MOMENTA, c’est aussi un programme étoffé d’activités de médiation culturelle, de conférences, de projections et de rencontres, autant d’oppor­tunités pour aller à la rencontre des artistes et de leurs œuvres. Enfin, un catalogue, coproduit avec la prestigieuse maison d’édition Kerber Verlag, rassemblera des textes inédits signés par le commissaire et cinq auteures invitées à réfléchir à la question De quoi l’image est-elle le nom?

Le programme détaillé de MOMENTA est disponible gratuitement chez tous les partenaires d’exposition, dont le MAC, et en ligne à l’adresse www.momentabiennale.com/.

À propos du Musée d’art contemporain de Montréal

Situé au cœur du Quartier des spectacles, le Musée d’art contemporain de Montréal fait vibrer l’art actuel au centre de la vie montréalaise et québécoise. Lieu vivant, le MAC assure, depuis plus de cinquante ans, la rencontre entre les artistes locaux et internationaux, leurs œuvres et un public toujours plus vaste ; lieu de découvertes, le Musée propose aux visiteurs des expériences sans cesse renouvelées, souvent inattendues et saisissantes. Le MAC présente des expositions temporaires consacrées à des artistes actuels – pertinents et marquants – qui sont des témoins privilégiés de notre société, de même que des expositions d’œuvres puisées dans la riche Collection permanente qu’abrite l’institution. Ici, toutes les formes d’expression sont possibles : œuvres numériques et sonores, installations, peintures, sculptures, œuvres immatérielles, et autres. Offrant un éventail d’activités éducatives qui familiarisent le grand public avec l’art contemporain, le MAC est aussi l’instigateur de performances artistiques uniques et d’événements festifs. Voilà une fenêtre ouverte sur mille expressions d’avant-garde qui font rayonner l’art dans la ville et dans le monde.

À propos de MOMENTA

Depuis près de 30 ans, Le Mois de la Photo à Montréal offre un cadre stimulant pour étudier les pratiques, les mutations et les enjeux actuels de l’image fixe ou animée dans notre culture, et pour prendre le pouls des tendances de l’image contemporaine. Rebaptisé MOMENTA | Biennale de l’image en 2017, l’organisme joue un rôle crucial dans l’écologie locale, nationale et internationale du milieu des arts visuels. Grâce à une approche curatoriale conviant des commissaires de renom à développer des programmations artistiques rigoureuses à partir de thèmes d’actualité, la biennale jouit d’une notoriété dans sa ville et dans son pays ainsi qu’à l’étranger. Elle contribue activement à la reconnaissance des artistes d’ici — plus de 50% d’artistes canadiens à chaque édition — en présentant leur travail dans un contexte international, en association avec une quinzaine de partenaires d’exposition. Au cours des 7 dernières éditions, l’organisme a exposé au-delà de 400 artistes, plus de 2 000 œuvres et rejoint près de 2 millions de visiteurs. www.momentabiennale.com


Source et renseignements

Relations de presse MAC
Roxane Dumas-Noël
Responsable des relations publiques
roxane.dumas-noel@macm.org
514 847-6232

Relations de presse MOMENTA
Laurence Dauphinais
Responsable des relations de presse
relationsdepresse@momentabiennale.com
514 390-0383

Autres communiqués

Voir tout

À ne pas manquer