Ateliers de création pour les groupes

Les Ateliers de création du Musée ont pour objectif d’offrir au visiteur de tout âge l’occasion de prolonger son expérience esthétique par l’expérimentation de divers médiums, techniques et matériaux reliés à une thématique ou à un concept variable en fonction des expositions présentées. Par l’expression plastique, on vise à développer chez le participant le désir et la capacité de créer. Parallèlement à ces objectifs, les ateliers permettent également de démystifier le processus de création et d’apprivoiser, par une approche concrète, l’art contemporain.

Horaire pour les groupes préscolaires, primaires et secondaires
Du lundi au vendredi à 9 h, 9 h 30, 10 h 30, 11 h, 12 h 30, 13 h et 14 h
Disponible pour une classe
Durée : 60 minutes
Age minimal requis : 4 ans

Horaire pour le collégial, l’universitaire et tout autre groupe d’adultes
Du lundi au vendredi (durée 60 minutes) 9 h, 9 h 30, 10 h 30, 11 h, 12 h 30, 13 h et 14 h
Du lundi au vendredi (durée 90 minutes) de 13 h à 15 h 30
Disponible pour 30 participants

Réserver en ligne

Il est aussi possible de réserver par téléphone au 514 847-6253,
du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30.

Les thèmes des ateliers varient en fonction des expositions présentées.

Ces ateliers pour les groupes sont aussi offerts au grand public les dimanches après-midi. Consultez la section Activités pour plus de détails.

 

Thème des ateliers

« Surfing Painting »

Tandem estival

Cette activité, en lien avec l’époustouflante œuvre intitulée Big Bang Fountain, 2014, d’Olafur Eliasson, offrira aux participants l’occasion de faire « surfer »  des encres de couleur sur de grandes plages de papier. L’inattendu et le plaisir seront aux rendez-vous !

Le

Pavillons des illusions

Inspirés à la fois par les audacieuses structures des pavillons d’Expo 67 et par les séduisants effets visuels présents dans les œuvres d’Olafur Eliasson, les participants seront invités à concevoir des pavillons originaux qui pourront rappeler ceux du passé — ou bien refléter ceux de l’avenir.

Le

Trajectoire aléatoire

Le tableau Histories, 2011, de Justin Stephens, présenté dans l’exposition Tableau(x) – L’état du monde, invitera les participants à peindre, à l’acrylique, une image abstraite résultant de l’exploration de nombreuses stratégies d’exécution originales et inattendues. Acrylique, rouleau, agrafes, pastel gras, contrastes et textures se prêteront au plaisir de la découverte.

Le

Milieu de vie ou de mort

Évoquant la précarité de la vie, mais aussi celle des espèces animales, Fatigues, 2014, d’Abbas Akhavan figurant dans le nouveau volet de Tableau(x) d’une exposition, permettront aux participants d’imaginer et de peindre à l’aquarelle le milieu de vie dans lequel évoluaient ces animaux avant qu’ils n’y trouvent la mort.

Le

C’est le bouquet !

La sublime photographie de Taryn Simon intitulée (voir titre ci-dessous), 2015, présentée dans Tableau(x) d’une exposition, nous amènera à réfléchir sur l’utilisation symbolique, politique, artistique et même abusive des fleurs naturelles. En atelier, nous réaliserons, en équipe, des compositions florales que nous photographierons sur un fond coloré afin de commémorer officiellement notre visite au Musée. (Veuillez noter que nous utiliserons des fleurs synthétiques.)

 

Le