Christian Marclay

au
The Clock

Londres, New York, Jérusalem, Ottawa, Séoul, Venise, Moscou, Toronto – partout où The Clock a été présentée, le public a été conquis. Couronné en 2011 du Lion d’or du meilleur artiste, décerné par la prestigieuse Biennale de Venise, Christian Marclay est un artiste de réputation internationale et son œuvre The Clock – véritable tour de force visuel – a déjà marqué sa génération. Allant du quotidien The Guardian à la revue Newsweek, la critique a acclamé The Clock. Comme l’a écrit Zadie Smith dans The New York Review of BooksThe Clock « n’est ni bon ni mauvais, mais sublime ».

Pour réaliser cet hommage au temps et à l’image en mouvement, Marclay et ses assistants ont mis trois ans. Réalisée avec brio par Marclay lui-même, la vidéo est un montage de milliers d’extraits de films et de séries télévisuelles répertoriés dans toutes les périodes. Le public est invité à voir et à entendre le temps ponctué, de minute en minute, dans une boucle de 24 heures. L’œuvre unifie ces éléments disparates en un tout cohérent qui se déploie en temps réel et qui agit comme une véritable horloge puisqu’elle donne l’heure juste au public. Au-delà d’une prouesse technique et d’une accumulation vertigineuse d’images, The Clock réussit à créer sa propre fiction, son propre suspense.

Cette installation vidéo à canal unique fait vivre au public l’expérience non seulement d’une multitude de périodes et de genres cinématographiques, mais aussi de l’espace par sa présentation particulière dans un cadre conçu par l’artiste. 

À partir de la fin des années 1970, Christian Marclay s’est produit en tant que musicien dans des groupes de l’underground new-yorkais à l’époque où il était étudiant à la Cooper Union. C’est alors qu’il s’est rapidement fait connaître pour son traitement expérimental et multidisciplinaire de sons et d’images trouvés, démarche qui culmine dans The Clock. Le rôle précurseur qu’il a joué par son utilisation de techniques de fragmentation, d’échantillonnage (sampling), de collage et de mixage, est unanimement reconnu et il a exercé une influence majeure sur toute une génération de jeunes artistes. Il continue à collaborer avec des musiciens et à présenter des performances.

Christian Marclay est né à San Rafael (Californie) en 1955. Outre sa participation à la Biennale de Venise en 2011 pour laquelle il se méritait le Lion d’or et son exposition Replay à la Fondation DHC de Montréal en 2008 (signée John Zeppetelli, alors conservateur à la DHC), son travail a fait l’objet d’expositions monographiques dans diverses institutions prestigieuses telles que le Los Angeles County Museum of Art, en 2011, le Whitney Museum of American Art de New York, en 2010, le Musée d’art moderne et contemporain de Genève, en 2008, et la Tate Modern de Londres, en 2004. Christian Marclay vit et travaille actuellement à Londres et à New York.

Feu d’artifice visuel et sonore, The Clock est une expérience culturelle unique et exceptionnelle.


Exposition organisée par le Musée des beaux-arts du Canada.
Achat de 2011, grâce à l’appui généreux de Jay Smith et Laura Rapp, et Carol et Morton Rapp, Toronto
Acquis conjointement par le Musée des beaux-arts du Canada et le Museum of Fine Arts, Boston

 

 

Renseignements complémentaires

À noter

L’oeuvre The Clock est présentée au Musée d’art contemporain de Montréal pendant les heures d’ouverture régulières du Musée.

La capacité de la salle est de 80 personnes (incluant 45 places assises).

L’admission dans la salle de visionnement se fait sur la base du premier arrivé, premier servi.

Le Musée d’art contemporain présentera The Clock dans son intégralité les 21 février, 1er mars, 7 mars, 4 avril et 19 avril 2014.

Activités reliées

Les Nocturnes du MAC
Nocturnes

Nocturne du 7 mars 2014

Nocturne The Clock

Autres expositions

Leonard Cohen
Exposition en cours

Leonard Cohen

au