Projet de transformation du MAC

50 ans de découvertes

Situé au cœur du Quartier des spectacles, le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) assure, depuis plus de cinquante ans, la rencontre entre les artistes locaux et internationaux, leurs œuvres et un public toujours plus vaste. Lieu de découvertes, le Musée propose aux visiteurs des expériences sans cesse renouvelées, souvent inattendues et saisissantes.

Le MAC présente des expositions temporaires consacrées à des artistes actuels, pertinents et marquants, qui sont des témoins privilégiés de notre société, de même que des expositions d’œuvres puisées dans la riche Collection permanente qu’abrite l’institution.

Ici, toutes les formes d’expression sont possibles : œuvres numériques et sonores, installations, peintures, sculptures, œuvres immatérielles, etc. Offrant un éventail d’activités éducatives qui familiarisent le grand public avec l’art contemporain, le MAC est aussi l’instigateur de performances artistiques uniques et d’événements festifs.

Un site exceptionnel

Le MAC
Photo : Sébastien Roy

L’aménagement du Musée en 1992 sur le site de la Place des Arts s’est avéré un choix visionnaire et déterminant. Au total, on enregistre annuellement près de six millions de passages dans le réseau souterrain par lequel le Musée est relié à la station de métro Place-des-Arts.

Chaque année, plusieurs millions de festivaliers envahissent l’esplanade de la Place des Arts et la place des Festivals. La fréquentation totale annuelle du Quartier des spectacles s’élève aujourd’hui à près de huit millions de personnes. Cette redéfinition du quartier sur le plan urbanistique et architectural positionne le Musée au cœur de la métropole culturelle, entre la Place des Arts et la place des Festivals. Cependant, le MAC n’arrive pas à profiter de l’affluence extraordinaire du Quartier des spectacles.

Le MAC bénéficie sans doute de l’emplacement le plus extraordinaire pour un musée à l’heure actuelle à Montréal, mais il ne peut en profiter pleinement en raison de la conception de son aménagement et de ses accès situés à l’intérieur et sur l’esplanade de la Place des Arts. Cette configuration, compréhensible en 1992, constitue désormais une barrière au développement du Musée.

Ainsi, la transformation de son rapport avec la ville, en s’ouvrant sur l’intersection des rues Sainte-Catherine et Jeanne-Mance, sur la place des Festivals, et en accentuant, par la transparence, le lien avec l’espace Georges-Émile-Lapalme (par lequel on accède au Musée de l’intérieur de la Place des Arts), apparaît comme une condition sine qua non à la réalisation de son plein potentiel.

Dans son état physique actuel, le Musée présente aussi un manque criant d’espace pour la présentation de sa riche Collection. En effet, seulement 1,5 % des milliers d’œuvres que compte la Collection du MAC sont actuellement accessibles au public.

Situation souhaitée

Depuis 2004, le Musée réfléchit aux options qui se présentent à lui pour augmenter son rayonnement et répondre aux attentes d’un public de plus en plus nombreux. Le besoin d’agrandissement pour diffuser sa Collection unique en art contemporain est crucial.

De façon tout aussi importante, la diversité croissante des démarches artistiques actuelles – qu’il s’agisse d’art de la performance, d’installation, d’art numérique ou de vidéo – force tous les musées d’art contemporain à revoir leurs espaces afin de pouvoir présenter des expositions d’artistes contemporains dans des environnements propices, très souvent bien différents du « White Box » traditionnellement utilisé.

Aujourd’hui, le MAC est en pleine croissance

 

Les artistes et les publics fréquentent le MAC et l’impact positif se compte, entre autres, par des centaines de milliers de visiteurs, par un nombre de membres en croissance et par de nombreux partenariats avec des institutions de prestige.

Transformer, agrandir et mieux accueillir le visiteur

Le Musée souhaite réaffirmer son rôle de leader et entend participer toujours plus activement à la mise en valeur, à la diffusion et à la promotion de l’art contemporain québécois, canadien et international.

Le projet de transformation permettra au MAC de remplir pleinement sa mission en augmentant les espaces consacrés à ses expositions et en offrant un plus vaste éventail d’activités éducatives pour les petits et les grands. Une fois transformé, le MAC pourra également augmenter significativement ses revenus autonomes.

Transformer le MAC signifie attirer de nouveaux publics, variés et toujours en augmentation, en construisant un espace convivial et magique pour l’art et pour toutes sortes d’autres rencontres ; c’est le doter d’un lieu plus accueillant pour les visiteurs et leur offrir un endroit qu’ils voudront fréquenter. Transformer le MAC, c’est aussi augmenter significativement la superficie des espaces d’exposition ; c’est lui donner les moyens et les outils permettant la présentation adéquate de ce qu’est l’art actuel : des œuvres expérimentales dans les domaines en expansion des arts numériques, de l’image, du son, des installations et de la performance.

John Zeppetelli, directeur général et conservateur en chef

La réflexion sur le projet s’articule donc autour d’un certain nombre d’objectifs :

● L’amélioration de la visibilité et de l’accessibilité de l’entrée principale ;
● L’augmentation des espaces disponibles pour réaliser les expositions et l’amélioration de la flexibilité de leurs usages ;
● L’amélioration de l’atmosphère ;
● L’augmentation et l’amélioration des espaces destinés à l’éducation ;
● La relocalisation des espaces commerciaux du Musée.

La réalisation de ces objectifs permettra au Musée d’être plus performant et d’aspirer à une plus grande autonomie financière.

La Fondation du Musée d’art contemporain de Montréal

La Fondation du MAC lance une campagne de financement afin de financer le projet de transformation du MAC. Un investissement dans le MAC est gage d’importantes retombées économiques, culturelles et touristiques.

Faire un don

Partenaires et donateurs

Les musées sont désormais connus pour être des leviers de développement économique forts et jouent un rôle crucial dans l’épanouissement de la métropole. Aujourd’hui, la communauté des affaires comprend l’importance de soutenir les institutions, comme le Musée d’art contemporain de Montréal, dans leurs projets d’avenir.

Partenaires et donateurs peuvent être des catalyseurs de la vision du MAC centrée sur l’innovation et l’ouverture. L’engagement confirmé des gouvernements du Québec et du Canada en démontre bien l’importance par des investissements garantis de l’ordre de 18,85 millions de dollars chacun. La Fondation du MAC promet également un investissement de 7 millions de dollars.

La bonification et la diversification des sources de revenus du MAC combinées à l’effort remarquable de sa Fondation et des gouvernements sont garants du succès de ce grand projet.

La Réalisation du projet

Le début des travaux est actuellement planifié pour juin 2019 et ceux-ci devraient s’échelonner sur une période de deux ans.

Coût total du projet de transformation : 44,7 millions de dollars

Échéancier

Février 2017
Approbation du Dossier d’opportunité par le Conseil des ministres

Juin 2017
Lancement du concours d’architecture

Septembre 2017
Annonce des quatre finalistes du concours d’architecture (voir communiqué)

Juin 2019
Début des travaux

Ouverture du nouveau Musée prévue en 2021