Dans le contexte de l’exposition Mika Rottenberg, le MAC vous convie à une visite-rencontre avec les artistes Juan Ortiz-Apuy et Didier Morelli, et l’historienne de l’art Annie Gérin, qui offriront tour à tour une lecture personnelle de l’œuvre de Mika Rottenberg.

  • Mercredi 7 septembre : Annie Gérin , en français à 17h30
  • Mercredi 14 septembre : Didier Morelli  en français à 17h30
  • Mercredi 28 septembre : Juan Ortiz-Apuy en espagnol à 16h30 et en anglais à 17h30

Notez que la visite en anglais de Juan Ortiz-Apuy, le 28 septembre à 17h30, sera précédée d’une visite en espagnol à 16h30.

Espagnol : 

En el marco de la exposición de Mika Rottenberg, el MAC le invita a una visita-encuentro con los artistas Juan Ortiz Apuy y Didier Morelli, así como la historiadora del arte Annie Gérin, que ofrecerán cada uno una interpretación personal de la obra de Mika Rottenberg.

Tenga en cuenta que la visita de Juan Ortiz Apuy en inglés, el 28 de septiembre a las 17:30 horas, estará precedida por una visita en español a las 16:30 horas.

 

Juan Ortiz-Apuy est un artiste canadien d’origine costaricaine qui vit et travaille à Tiohtià:ke/Montréal depuis 2003. Il détient un baccalauréat de l’Université Concordia (2008), un diplôme d’études supérieures de la Glasgow School of Art (2009) et une maîtrise de l’Université NSCAD (2011). Ses œuvres ont été exposées dans plusieurs lieux à travers le Canada, ainsi qu’à l’international, tels que Les Abattoirs (France), le IKEA Museum (Suède), Pamflett (Norvège), la DHC/ART Fondation Phi pour l’art contemporain (Montréal), la Owens Art Gallery (Sackville), la Carleton University Art Gallery (Ottawa), AXENÉO7 (Gatineau), MOMENTA Biennale de l’image (Montréal), la Manif d’art 7 (Québec), Truck Contemporary Art (Calgary), Museum London (London, Ont.), Gallery 44 Centre for Contemporary Photography (Toronto), VOX Centre de l’image contemporaine (Montréal) et le MacLaren Arts Centre (Barrie). Ortiz-Apuy est récipiendaire de nombreuses subventions du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec. Son travail a fait l’objet de critiques dans des publications telles que Canadian Art, MOMUS, Esse arts + opinions, The Gazette (Montréal), Le Devoir (Montréal) et Public Parking. Il est professeur adjoint au Département des arts plastiques de l’Université Concordia.

 

Annie Gérin est doyenne de la Faculté des beaux-arts de l’Université Concordia. Titulaire d’un doctorat en histoire de l’art et en études culturelles de l’Université de Leeds, elle s’intéresse aux rôles sociaux et politiques joués par l’art public et la culture matérielle dans des contextes contemporains et historiques, ainsi qu’aux pratiques culturelles de développement durable. Ses publications récentes incluent plusieurs articles dont « Villes résilientes et Slow Art : pratiques spatiales et artistiques au temps de la COVID-19 » (2021) et « Le destin des monuments : Réflexions sur la commémoration publique » (2019) ; les monographies Devastation and Laughter: Satire, Power and Culture in the Early Soviet State (2018) et Françoise Sullivan: Sa vie, son œuvre (2018); et plusieurs collections d’essais, dont Œuvres à la rue: pratiques et discours émergents en art public (2010), Formes urbaines : Circulation, stockage et transmission de l’expression culturelle à Montréal (2014) et Sketches from an Unquiet Country. Canadian Graphic Satire 1840-1940 (2018).

 

Didier Morelli est un artiste, historien de l’art et de la performance, critique et commissaire d’exposition qui vit et travaille à Montréal. En pratique comme en théorie, il s’intéresse aux intersections culturelles et sociales entre l’art visuel et la performance. Il est titulaire d’une bourse postdoctorale du FRQSC (2022-2024) dans le Département d’histoire de l’art à l’Université Concordia et il détient un doctorat en Performance Studies de la Northwestern University. Sa thèse examine la relation entre l’environnement construit et la nature kinesthésique des corps performants à New York et à Los Angeles entre 1970 et 1985. Il est nouvellement rédacteur adjoint à la revue ESPACE art actuel. Ses écrits ont été publiés entre autres dans les revues Art Journal, Border Crossings, Ciel variable, C Magazine, Esse arts + opinions, Frieze, Canadian Theatre Review, Peripheral Review, TDR: The Drama Review et Vie des arts. Il collabore avec Bernard Lamarche à titre d’assistant de recherche sur la rétrospective du photographe Evergon qui aura lieu au Musée national des beaux-arts de Québec en octobre 2022. Il a récemment été commissaire d’une exposition de groupe explorant l’intersection entre les sports nautiques et l’art contemporain, présentée à la Galerie d’art Stewart Hall (2022).

Renseignements supplémentaires

Tarif :

Inclus dans l’admission au MAC
Gratuit pour les détenteurs de MACarte

À propos

Par l’observation directe des œuvres d’art, les Visites interactives permettent d’approfondir le regard porté sur l’objet. Dans un climat favorisant la discussion et le questionnement, la Visite interactive se veut un moment de découverte, d’apprentissage et de sensibilisation à l’art contemporain.

Voir toutes les Visites interactives