Aller directement au contenu

Charles Gagnon

Boîte nº 4, 1962

Collage de matériaux divers, 73,7 × 60 × 13,5 cm

En 1961 et 1962, mixant le collage, l’assemblage et la peinture, Charles Gagnon travaille à la construction d’un ensemble de boîtes dans lesquelles sont rassemblés des éléments hétéroclites, dont l’organisation suggère l’établissement d’un réseau complexe de relations entre eux. Issue de ce corpus, Boîte nº 4 se présente comme un amalgame d’objets disposés de façon plus ou moins ordonnée : une photographie d’un groupe d’enfants retenus par une corde, un fragment de règle, un morceau de papier peint aux motifs floraux, une pièce de bois centrale en forme de « T », des tasses en métal et des assiettes en papier, parmi d’autres éléments évoquant à la fois le quotidien et l’univers intime. Si certaines œuvres du même corpus sont recouvertes d’un panneau de verre ayant pour effet de renforcer leur statut d’espace figuré, d’autres comme Boîte nº 4 demeurent ouvertes, de sorte que leur contenu se présente comme la continuité de l’espace réel, entraînant une certaine ambiguïté spatiale. Destinée à contenir et à dévoiler, la boîte — par son association au cadre et à la vitrine — tend à donner aux objets une valeur de l’ordre de la sémantique, tandis que ceux-ci rappellent leur authenticité au moyen de leur inscription dans le même espace que le spectateur.

Charles Gagnon

Montréal (Québec), Canada, 1934-2003

Découvrez cet artiste