Aller directement au contenu

David Elliott

Chutes, 2007

Huile sur toile, 233,5 × 420,8 cm

Don de l’artiste

Titre d’une exposition en deux volets présentée à la Galerie McClure et à la Galerie Joyce Yahouda à Montréal, en 2009, et clin d’œil inspiré de la célèbre chanson Lindberg de Robert Charlebois, l’œuvre Chutes, de David Elliott, se donne sous forme d’un espace théâtral dans lequel divers fragments d’imagerie trouvés, propres à l’iconographie populaire, sont représentés à des échelles incompatibles. Empruntant à l’esthétique du collage, Elliott fait coexister dans un univers improbable ces fragments d’images allant d’un arc-en-ciel sur fond gris à un avion en vol, en passant par la représentation d’une aire de stationnement. Au centre du tableau, un personnage de comédie enjambe, comme pour la traverser, une spirale rouge sommairement découpée. Peintes autour des éléments, des ombres portées simulent un effet de profondeur, créant de la sorte une illusion tridimensionnelle à la fois convaincante et ambiguë. L’œuvre est issue d’une série du même titre réalisée en 2007 et 2008 à partir de petites maquettes fabriquées en atelier et traduites ensuite en images bidimensionnelles par l’artiste.

David Elliott

Né à Niagara-on-the-Lake (Ontario), Canada, en 1953

Découvrez cet artiste