Aller directement au contenu

Nelson Henricks

Les mots retranchés, 2010

4 vidéogrammes couleur, projection à 4 canaux, 12 min., son, 1/5, Dimensions variables

Unwriting est une installation vidéographique à quatre canaux inspirée d’une réflexion sur l’écriture et le syndrome de la page blanche. Entremêlant texte, son et gestes performatifs sous forme d’une trame saccadée et rythmée, l’œuvre évoque de façon très poétique la difficulté inhérente à l’expression d’une idée à travers le filtre du langage. La référence constante aux technologies de la communication renvoie précisément à cet écart entre la pensée et la parole. Les trames sonore et visuelle sont ponctuées d’effets rythmiques — claquements de mains, métronome, mines de crayons se brisant à répétition —, lesquels traduisent l’impact pur et immédiat de l’expérience non verbale.

Axé sur la difficulté de la communication linguistique, le propos de l’œuvre résonne avec l’expérience difficile et laborieuse de l’écriture que décrivait Leonard Cohen. Il s’agissait pour lui d’extérioriser une image ou un sentiment que seul le travail acharné permettait de dévoiler.

Portait de Nelson Henricks.

Nelson Henricks

Né à Bow Island (Alberta), Canada, en 1963

Découvrez cet artiste