Jean-Pierre Gauthier

Orchestre à géométrie variable, 2013-2014

Artiste
Jean-Pierre Gauthier
Titre
Orchestre à géométrie variable
Dimensions et médium
Amplificateurs, archets, bois exotique, câbles audio, fils métalliques, haut-parleurs, microcontrôleurs, microphones, moteurs et tubes ABS, 3,05 × 13,26 × 11,28 m (dimensions variables)
Provenance
Achat, avec l’aide du programme de Subventions d’acquisition du Conseil des arts du Canada
Description de l’oeuvre
L’œuvre Orchestre à géométrie variable de Jean-Pierre Gauthier est une installation programmable constituée de six murales sonores, à partir desquelles 19 compositions ont été développées, puisant dans un large registre de genres musicaux aux influences multiples. Le réseau électronique développé pour chacune des murales découle d’un minutieux travail d’ingénieur. Non seulement une structure filaire en organigramme se déploie dans l’espace de manière à rendre lisibles le schéma du fonctionnement de l’œuvre et ses divers niveaux hiérarchiques, mais aussi cette spatialisation du réseau respecte des préoccupations d’ordre sonore autant que graphique. Chaque pièce de bois conçue et façonnée sur mesure pour les divers instruments de musique inventés résulte d’un travail consciencieux de lutherie. Ces éléments sculptés permettent de préciser la latitude sonore offerte par chaque instrument. S’ajoute à ce travail d’ingénieur, de luthier, de dessinateur et de musicien celui de compositeur, dans le cadre duquel l’orchestration des instruments doit être effective en vue de l’invention de partitions qui seront programmées pour une exécution autonome en contexte d’exposition. La mécanisation des mouvements au moyen d’une programmation d’asservissements électromécaniques se traduit en frottements, en percussions et en glissandos. L’ordonnancement des événements sonores ainsi que la modulation de leurs fréquences et de leur intensité rendent possible une musicalité révélée le long d’un parcours ponctué d’essais, de modelage et d’inattendu. C’est ainsi que les sons deviennent des mélodies, que l’installation devient un orchestre et que son inventeur conjugue en une même œuvre les verbes d’action propres au plasticien, au compositeur et au chef conducteur.

Voir aussi

Loading...

Seule une partie de la collection est actuellement en ligne et les œuvres en exposition au MAC sont accompagnées de l’icône

Les contenus présentés ne sont pas exhaustifs et peuvent par ailleurs être sujets à révision. Si vous avez des commentaires à partager ou des erreurs à signaler, veuillez communiquer avec nous à [email protected].

Pour tout renseignement au sujet du droit d’auteur et de la propriété intellectuelle ou pour une demande de reproduction, consultez nos conditions d’utilisation.