Aller directement au contenu

Tanya Mars

Pure Virtue, 1985

Vidéogramme couleur, 15 min., son

L’œuvre vidéographique Pure Virtue est tirée d’une trilogie de performances dont les deux autres volets s’intitulent Pure Sin et Pure Nonsense. Chaque fois, Tanya Mars revêt une identité différente, que ce soit celle d’Élisabeth Ire, de Mae West ou d’Alice au pays des merveilles. Arborant déguisements et maquillages empruntés au théâtre, l’artiste tient un discours cru, direct, teinté d’humour, d’ironie et de sarcasme. Ici, Tanya Mars aborde le sujet de la virginité en utilisant des objets à la signification ambiguë comme l’œuf et les raisins. Le personnage d’Élisabeth Ire évolue tantôt dans des lieux publics — la rue et le supermarché — tantôt dans des lieux intimes à l’exemple de la chambre à coucher. Ses gestes, parfois caricaturaux ou volontairement faux, constituent une critique parodique de la forme théâtrale trop souvent empesée. En ce qui concerne la forme vidéographique, Pure Virtue se veut simple, sans artifices ni effets spéciaux. Une structure par tableaux rythme le scénario sans y insuffler la logique d’un déroulement chronologique.

autoportrait

Tanya Mars

Née à Monroe (Michigan), États-Unis, en 1948

Découvrez cette artiste