Aller directement au contenu

Daniel Buren

Sous-verres, sun-verres, 1990

Plexiglas, bois, peinture acrylique et vinyle adhésif, 14 cadres de 70 × 70 cm chacun, 6 cadres de 30 × 30 cm chacun

Dans l’installation Sous-verres, sun-verres, de Daniel Buren, deux murs se font face : l’un peint en blanc, et l’autre en noir. Chacun d’eux compte sept grands cadres en bois ainsi que trois plus petits, qui comprennent des bandes de couleur opposée appliquées sur une pièce de plexiglas. De part et d’autre, ces assemblages sont alignés, de sorte qu’ils forment un carré virtuel complété par le regard. Issue de l’installation Travaux situés présentée à la galerie René Blouin, en 1990, Sous-verres, sun-verres traite des notions de motif, de cadre et de support, voire de l’arbitraire qui les entoure dans le système de l’art. Contrairement à l’art in situ, les « travaux situés » de Buren peuvent être érigés dans divers lieux. Leur réactualisation est possible grâce à des directives de montage, lesquelles déterminent la relation des éléments sur le mur au regard d’un paramètre ultime qui n’est pas du ressort de l’artiste : le choix du mur d’exposition. Cette approche remet en question la notion d’Auteur et l’autonomie conventionnellement associées à l’œuvre d’art.

Daniel Buren

Né à Boulogne-Billancourt, France, en 1938

Découvrez cet artiste