Aller directement au contenu

Robin Collyer

Things Men, 1991

Contreplaqué, panneau de fibres, mousse de polystyrène, métal, plexiglas, transparent noir et blanc, boîtier lumineux, impression jet d’encre, 109,3 × 215,4 × 151 cm (table), 91 × 69,8 × 52 cm (panneau)

Don de l’artiste

L’œuvre Things Men, de Robin Collyer, fait partie d’un groupe d’installations réalisées entre 1990 et 1992 et ayant pour thème ou référence la guerre du Golfe et plus particulièrement la façon dont le conflit vu du côté nord-américain fut véhiculé par les médias. L’installation rassemble trois principaux éléments : une grande table constituée de matériaux de construction et d’éléments industriels qui évoque la structure couvrant les stations d’essence; une photographie présentée dans un boîtier lumineux fixé sous la table qui montre un dépôt de bombes atomiques et de résidus d’équipements de guerre appartenant au National Atomic Museum du Nouveau-Mexique; et une enseigne arborant une image tirée d’un emballage de figurines de la guerre du Viêt Nam, où une Vietnamienne donne un bain à un soldat américain. Cette œuvre reflète l’efficacité avec laquelle Collyer articule les objets et les signes dans ses sculptures et ses installations aux allures minimalistes pour y « mettre en scène » certains messages. Ici, les références à la guerre du Golfe (station d’essence) et à la guerre du Viêt Nam sont implicites, sans que soient exposées de vraies images. L’artiste pointe plutôt le contexte idéologique qui sous-tend la représentation de la guerre. Inversant les mots de l’expression « men’s things » dans le titre, il joue sur la connotation masculine que l’on associe à la guerre, comme en témoigne la marchandisation des jouets illustrés par l’enseigne.

Robin Collyer

Né à Londres (Angleterre), Royaume-Uni, en 1949

Découvrez cet artiste