Aller directement au contenu

Les prophètes

au
Tableau(x) d'une exposition

En tant que personnes qui abordent le destin et le caractère moral d’une nation, les économistes sont les prophètes des temps modernes, et les graphiques et diagrammes qu’ils produisent sont leurs prophéties.

– Richard Ibghy et Marilou Lemmens


Ce nouveau Tableau prend comme point focal une œuvre intitulée Les prophètes, notamment présentée au MAC en 2014 et à la Biennale d’Istanbul en 2015. Réalisée par Richard Ibghy et Marilou Lemmens, un duo d’artistes québécois qui s’intéresse aux manières dont les sciences économiques représentent le monde, l’œuvre réunit une collection de délicates petites sculptures réalisées à la main au moyen de matériaux anodins, tels de la ficelle, des tiges de bambou, du fil métallique et des acétates. Déployées sur de longues tables, les fines sculptures d’apparence abstraite dévoilent des modélisations spatiales inspirées de graphiques économiques.

Empreintes d’humour et d’ironie, elles représentent des connaissances puisées dans des revues académiques et scientifiques, et tentent de prédire le comportement humain en analysant les interactions entre le travail, la consommation et la production. Elles incluent des données concrètes et des abstractions mentales, des courbes légales et des courbes de fait, des positions dessinées dans le temps logique et dans le temps historique ainsi que diverses formes et procédures communes aux analyses économiques. Constituée de plus de quatre cent maquettes, lesquelles interprètent une vaste gamme de sujets historiques et contemporains, Les prophètes examine les concepts de travail, de main-d’œuvre, ainsi que les données liées à la consommation et à la productivité. Le ton de leurs descriptions et jeux de mots véhicule un scepticisme quant à la véracité des sources et une compréhension des modèles scientifiques et économiques comme étant éphémères et transitoires.

Avec la création de ces modèles réduits, sortes de diagrammes de la pensée économique, Richard Ibghy et Marilou Lemmens suggèrent une mise en forme des données qui relèvent habituellement des concepts, des idées et des données statistiques, sous la forme d’un vaste inventaire de formes abstraites. Dans le cadre de cette exposition, cette œuvre en cours d’acquisition est mise en position de dialogue avec des œuvres de Josef Albers, Jack Bush, Sol LeWitt et Jana Sterbak puisées dans notre collection. Soulignant des réflexions formelles et conceptuelles communes, ce Tableau vise à mettre en valeur une sélection d’œuvres dont les qualités matérielles sont complémentaires.


Tableau(x) d’une exposition est un cycle d’expositions évolutif développé à partir des œuvres de la collection, dont l’objectif est de créer des dialogues inédits entre les œuvres historiques et les nouvelles acquisitions, entre les nombreux médiums et les artistes de diverses générations.


Le Musée d’art contemporain de Montréal remercie le ministère de la Culture et des Communications du Québec pour une subvention obtenue dans le cadre du Programme de soutien aux expositions permanentes permettant la réalisation de ce projet.

Renseignements complémentaires

Commissaire(s)
Marie-Eve Beaupré, conservatrice de la collection

Publications

Le Magazine du Musée

Le Magazine du Musée

Été 2018, 1916-8675, PDF.

Autres expositions

Julian Rosefeldt, Manifesto, 2015
Exposition en cours

Julian Rosefeldt

au
Françoise Sullivan, Rouge nos 3, 5, 6, 2, 1997
Exposition en cours

Françoise Sullivan

au
Rolland Boulanger, Dynamitage automatiste à la Librairie Tranquille, coupure de presse tirée du Montréal-Matin, 9 août 1948 (détail).
Exposition en cours

Partitions

au