Aller directement au contenu

Anne et Patrick Poirier

Le Temple aux cent colonnes, 1980

Construction et moulage en plâtre sur base de bois, 54 × 244 × 244 cm

Cette maquette en plâtre des artistes Anne et Patrick Poirier s’inspire de la Villa d’Hadrien (Villa Adriana) située à Tivoli, en Italie. L’œuvre appartient à la série Lost Archetypes qui regroupe des projets liés à ce célèbre vestige de l’Antiquité réalisés à partir de 1979 à l’Université Harvard, dans le Massachusetts. Le Temple aux cent colonnes traduit une vision globale des ruines et une lecture inusitée de la trace d’un vécu. Par réduction d’échelle, les artistes s’approprient les vestiges de l’architecture ancienne afin de développer, au présent, une nouvelle création qu’ils appellent « une archéologie parallèle », « une architecture mentale ». Représentant un temple exhumé des profondeurs de l’esprit, cette œuvre offre une harmonie par sa composition, un jeu de volumes irréguliers. À cette unité d’ensemble, s’ajoute la blancheur éclatante du plâtre, symbole, selon les artistes, du rationnel. L’œuvre oppose les notions de la ruine et de l’utopie, de l’ordre et du chaos, du passé et du futur.

Anne et Patrick Poirier

Collectif formé en 1967

Découvrez ce collectif