Aller directement au contenu
Communiqué

Le Musée d'art contemporain de Montréal fête ses 50 ans

Montréal, le 18 juin 2014 — Dès demain, le Musée d’art contemporain de Montréal présente trois nouvelles expositions réalisées tout spécialement pour souligner son 50e anniversaire. Ainsi, les visiteurs de toute provenance pourront, en parcourant La Beauté du geste, apprécier 200 œuvres iconiques de la Collection offertes en don au MAC depuis sa fondation ; vivre une expérience mémorable dans Pulse Room, une vaste installation interactive de Rafael Lozano-Hemmer qui capte les battements de cœur des participants et les traduit en impulsions lumineuses ; et découvrir, pour la première fois en Amérique du Nord, la poésie des œuvres vidéo de l’artiste australienne Angelica Mesiti. Cet ensemble d’expositions sera présenté au MAC jusqu’au 7 septembre 2014.

La Beauté du geste : 50 ans de dons au Musée d’art contemporain de Montréal

« Le don crée un lien social et une obligation, chez le récipiendaire, de donner en retour », écrit John Zeppetelli, directeur et conservateur en chef du MAC, dans sa présentation de La Beauté du geste. Cette exposition, qui célèbre le 50e anniversaire de la première institution au Canada entièrement vouée à l’art contemporain, manifeste le désir du MAC de retourner à la communauté le geste généreux qui a mené à sa fondation. En effet, c’est grâce à l’initiative d’une quarantaine d’artistes, de dix collectionneurs, de trois galeries et d’une fondation que le MAC voit le jour en 1964. Ce don initial d’une centaine d’œuvres a merveilleusement profité puisque la Collection du MAC compte aujourd’hui 3500 œuvres (sur un total de 7800 répertoriées) qui ont été gracieusement offertes par plus de 800 donateurs. Un tour de force pour une Collection aujourd’hui considérée comme un patrimoine national d’une valeur inestimable !

Deux beaux gestes à célébrer : la création et la donation

Pour bien marquer ce temps fort dans l’histoire du MAC et son parcours, l’exposition souligne justement et doublement deux beaux gestes : celui de la donation et celui de la création. Si le MAC propose régulièrement des œuvres ayant fait l’objet de dons dans les expositions de sa Collection, La Beauté du geste se démarque en réunissant quelque 200 œuvres qui, toutes, sont des dons reçus au fil de ses 50 ans d’existence. L’événement résolument multidisciplinaire vise à mettre en lumière les nombreux liens qui existent entre sa sélection et les grands mouvements qui ont traversé l’art au cours des récentes décennies. Le public pourra découvrir ou revoir avec bonheur des œuvres créées par des artistes issus de toutes les disciplines, générations et origines. Dans cinq salles, dans le Jardin de sculptures et sur le toit se côtoient, pour n’en nommer que quelques-uns, les travaux de Charles Daudelin, Paul-Émile Borduas, Alfred Pellan, Jean-Paul Riopelle; de David Altmejd, Nicolas Baier, Geneviève Cadieux, Pierre Dorion, Betty Goodwin, Pascal Grandmaison, Kent Monkman, Irene F. Whittome; de Louise Bourgeois, Anselm Kiefer, Nam June Paik, Giuseppe Penone, Antoni Tàpies, Laurent Grasso.

Publication

En lien avec cette exposition, le Musée d’art contemporain de Montréal publie La Beauté du geste : 50 ans de dons au Musée d’art contemporain de Montréal, un catalogue de 192 pages, illustré de quelque 136 planches couleur. Cette publication comprend un essai de Josée Bélisle, conservatrice des Collections du Musée, intitulé La Beauté du geste : le geste de donner. La publication, vendue au coût de 34,95 $, est disponible à la Boutique du MAC et en librairie.

Angelica Mesiti : une première en Amérique du Nord

Pour sa première exposition individuelle en Amérique du Nord, l’artiste australienne Angelica Mesiti propose deux œuvres sous le thème de la musique. D’abord, l’installation vidéo Citizens Band (2012) évoque avec sobriété et finesse la culture musicale de quatre immigrés, deux en Australie et deux en France. Filmées par une caméra sensible, les prestations d’une Camerounaise, d’un Algérien, d’un Mongole et d’un Soudanais captent notre attention par leur dignité et par la richesse inusitée du monde qu’ils transportent jusqu’à nous. Ainsi, ils nous font successivement découvrir une technique traditionnelle de percussion aquatique exécutée par des femmes, des chansons issues de la musique raï, des chants de gorge accompagnés à la viole à tête de cheval ainsi qu’une démonstration de la tradition des grands siffleurs – le tout exécuté dans différents lieux publics ordinaires, allant d’une piscine publique et du métro à Paris jusqu’aux rues de l’Australie. Citizens Band est une ode aux gens qui, malgré l’exil, savent non seulement conserver des liens avec leurs cultures, mais aussi la partager.

La projection vidéo Prepared Piano for Movers (Haussmann) (2012) montre deux déménageurs, chargés d’un piano, en train de gravir l’escalier en spirale d’un immeuble à appartements parisien. Contre toute attente, les deux hommes créent ainsi une partition avant-gardiste, puisque l’instrument a été « préparé » comme l’aurait fait un certain John Cage. Les cordes du piano sont frappées de telle sorte que les mouvements du piano, dans sa lente progression, produisent des sons dissonants et percussifs. La projection à la verticale de la vidéo vient souligner la périlleuse ascension de l’instrument, sur une musique dont l’imprévisibilité souligne les efforts des hommes qui procèdent laborieusement. Cette œuvre de Mesiti met en lumière le savoir-faire des ouvriers du quotidien.

Pulse Room enfin à Montréal

On pourra enfin voir Pulse Room de Rafael Lozano-Hemmer à Montréal,la ville d’adoption de l’artiste d’origine mexicaine. Ce chef-d’œuvre en art interactif, créé en 2006, était présenté à la Biennale de Venise en 2007. Dans cette vaste installation, les battements de cœur des participants, captés et régis par un système informatique, sont transmis sous forme d’impulsions lumineuses dans quelque 300 ampoules suspendues au plafond. La musique minimaliste et la recherche en cybernétique ont également nourri la réflexion de l’artiste pour cette spectaculaire œuvre scintillante dans laquelle chaque visiteur est invité à mêler le battement de son propre cœur à ceux de centaines d’autres et à vivre une expérience mémorable. Artiste électronique et multidisciplinaire, Rafael Lozano-Hemmer inscrit l’expérience du spectateur au coeur de sa démarche en créant des installations interactives qui se situent à la croisée de l’architecture, de la sculpture et de la performance. Formé en chimie physique, ce maître de l’ombre et de la lumière élabore des plateformes qui reposent sur la participation du public, en se servant de technologies comme la robotique, la surveillance électronique et les réseaux télématiques.

Commissariat

Josée Bélisle, conservatrice des Collections du Musée d’art contemporain de Montréal, est la commissaire de l’exposition La Beauté du geste et de Pulse Room. La présentation de Citizens Band et de Prepared Piano for Movers (Haussmann) d’Angelica Mesiti a été organisée par John Zeppetelli, directeur et conservateur en chef, Musée d’art contemporain de Montréal.

Nocture du 20 juin : plein feux sur le 50e

Le vendredi 20 juin prochain, la Nocturne du MAC sera l’occasion d’une grande fête anniversaire pour célébrer les 50 ans du Musée d’art contemporain de Montréal. Se prolongeant bien au-delà de minuit, cette Nocturne proposera des visites d’exposition, un atelier créatif, des bouchées et des cocktails signature, des DJ, des performances live de même qu’une panoplie d’autres expériences enrichissantes.

Au programme : DJs Nils Fluck, Alain Vinet, Jonah Leslie et Poirier de même qu’une intervention performative de l’artiste Rafael Lozano-Hemmer dans son oeuvre Pulse Room.

Événement Portes ouvertes

C’est également dans cet esprit de partage, de grandeur et de réciprocité que le MAC proposera au public montréalais ainsi qu’aux visiteurs un événement Portes ouvertes le samedi 21 juin et le dimanche 22 juin de 10 h à 18 h. Lors de ces deux journées où le public sera admis gratuitement, le Musée offrira également un catalogue de l’exposition La Beauté du geste, abondamment illustré, aux 50 premières personnes qui franchiront le tourniquet.


Remerciements

Le Musée d’art contemporain de Montréal est une société d’État subventionnée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec et il bénéficie de la participation financière du ministère du Patrimoine canadien et du Conseil des arts du Canada. Le Musée les remercie ainsi que Collection Loto-Québec, partenaire principal du Musée. Le MAC remercie son partenaire média La Presse+.


Source et renseignements

Responsable des relations publiques
Tél. : 514 847-6232

En lien

Angelica Mesiti, Citizens Band, 2012
Exposition passée

Angelica Mesiti

Le
Rafael Lozano-Hemmer, Pulse Room, 2006
Exposition passée

Pulse Room

Le
Spencer Tunick, Montréal 2 (Musée d’art contemporain de Montréal), 2001
Exposition passée

La Beauté du geste

Le

Autres communiqués

Voir tout

À ne pas manquer