Aller directement au contenu
Communiqué

Nouvelles expositions au MAC dès le 20 juin

Une programmation estivale audacieuse par des artistes québécois et canadiens

Montréal, le 23 avril 2019 – Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) est heureux d’annoncer aujourd’hui sa programmation estivale qui débutera le 20 juin prochain et qui sera placée sous le signe de l’identité, de l’humanité, et qui traitera de questions pressantes de notre époque. Les artistes québécois et canadiens Rebecca Belmore, Nadia Myre, Chloë Lum et Yannick Desranleau seront présentés tout l’été et réservent aux visiteurs de belles découvertes et de nombreux moments saisissants. Performances, rencontres avec artistes et commissaires, visites interactives, ainsi qu’une série d’activités éducatives complètent la programmation. Le MAC se réjouit également de collaborer de nouveau avec MOMENTA | Biennale de l’image pour accueillir cet automne l’artiste Francis Alÿs dans le cadre de la prochaine édition de la Biennale. Rappelons qu’en raison du report du début des travaux de son projet de Transformation, le MAC poursuivra ses activités dans son emplacement actuel sur la rue Sainte-Catherine en continuant d’offrir une programmation de grande qualité à ses visiteurs. De nouvelles informations sur le projet de Transformation seront communiquées en temps et lieu.

« Ce sera vraiment un bel été au MAC. Je suis très heureux de cette programmation de haut calibre que nous avons mise sur pied et qui est marquée de poésie, tout en posant des questions incroyablement actuelles et nécessaires sur la condition humaine et notre époque », a déclaré John Zeppetelli, directeur général et conservateur en chef du MAC.

Rebecca Belmore : Braver le monumental

20 juin au 6 octobre 2019

Dès le 20 juin, l’été s’ouvre au MAC avec l’artiste canadienne Rebecca Belmore et l’exposition Braver le monumental, plus grande exposition jamais présentée sur son travail et survol majeur des 30 dernières années. Un riche corpus d’œuvres incluant sculptures, installations, photographies et vidéos, dont certaines basées sur des performances, sera présenté. Ses œuvres abordent avec infiniment de beauté, de sensibilité et de résilience nos relations problématiques avec le territoire, la situation des femmes, les événements historiques et la violence continue envers les peuples autochtones.

L’une des artistes d’art contemporain canadiennes les plus célébrées et les plus marquantes, Rebecca Belmore a commencé à travailler comme artiste de la performance à la fin des années 1980. Cette discipline d’immédiateté et de présence continue d’influer sur sa pratique diversifiée. Son travail traite de crises et de conflits liés aux changements climatiques, à l’accès à l’eau, à l’utilisation des terres, aux problèmes d’itinérance, de migrations et de déplacements humains. Dans Braver le monumental, l’artiste présente une collection d’images viscérales qui abordent les questions pressantes de notre époque.

L’exposition est organisée par le Musée des beaux-arts de l’Ontario et commissariée par Wanda Nanibush, conservatrice de l’art autochtone. La présentation au MAC est organisée par Lesley Johnstone, conservatrice et chef des expositions et de l’éducation.

Collection du MAC : Nadia Myre, Chloë Lum et Yannick Desranleau

20 juin au 4 août 2019

Au diapason de l’exposition de Rebecca Belmore, le MAC présentera des œuvres de sa collection et de nouvelles acquisitions, notamment de Nadia Myre, dont le travail véhicule quelque chose de profondément humain, de nature à soulever des questions liées au désir, à la perte, à la résilience et à la connaissance. En relation avec des thèmes comme l’identité autochtone, la série Meditations on Red [Méditations sur le rouge], 2013, se présente sous la forme d’un ensemble photographique représentant un fin travail de perlage. L’artiste y propose une réflexion critique sur l’identité par le sang et les conceptions racistes de l’« homme blanc » et du « rouge ». Avec le papier peint Contact in Monochrome (Toile de Jouy), 2018 et la pipe à tabac moulée en bronze, Pipe, 2017, elle réinterprète l’histoire et l’évolution du commerce du tabac.

Le thème de la performativité, présent dans l’œuvre de Rebecca Belmore, se déploie sous une tout autre forme dans le travail de Chloë Lum et Yannick Desranleau. Deux installations (l’une sculpturale : The Face Stayed East The Mouth Went West [Le visage est resté à l’est La bouche est allée à l’ouest], 2014, jamais présentée depuis son acquisition dans la collection du MAC, et l’autre vidéographique : What Do Stones Smell Like in the Forest? [Que sentent les pierres dans la forêt ?], 2018, seront positionnées en dialogue. La présentation témoignera notamment du développement du travail des artistes en rapport aux arts vivants et à la performativité au cours des dernières années.

Francis Alÿs : Children’s Games [Jeux d’enfants]

4 septembre 2019 au 5 janvier 2020

Sous le thème La vie des choses, proposé par la commissaire María Wills Londoño en collaboration avec Audrey Genois et Maude Johnson, le Musée d’art contemporain de Montréal et MOMENTA | Biennale de l’image s’unissent pour présenter Children’s Games [Jeux d’enfants], 1999-2018, de Francis Alÿs.

La série Children’s Games [Jeux d’enfants] réunit des scènes de jeu à travers le monde. En cours depuis 1999 et composé de près d’une vingtaine de vidéos, cet inventaire d’activités ludiques montre des enfants qui font d’objets relativement simples et anodins – chaises, pièces de monnaie, sable, pierres, bouteilles de plastique, etc. – la matière première d’univers improbables et fantastiques.

En explorant l’espace public et la quotidienneté par l’entremise de l’imaginaire badin propre à l’enfance, Alÿs propose une lecture à la fois intime et politisée du caractère universel et unificateur du jeu. Alors que l’état actuel du monde ne nous permet plus d’envisager la mondialisation comme une forme positive du vivre-ensemble, cette praxis de l’imaginaire semble se poser en tant qu’expression de l’essence même d’un humanisme réinventé.

Des conférences, ainsi que des visites avec artistes et commissaires auront également lieu durant l’été. Les visiteurs peuvent s’inscrire à l’infolettre et consulter régulièrement le site Web du Musée pour être à l’affût de l’horaire complet : https://macm.org/linfolettre-du-mac/

AUTRES ACTIVITÉS AU MAC CET ÉTÉ

Performances : Los subrogados | Les substituts

20 juin 2019 dans le cadre de Place Publique, à la Fonderie Darling

Coprésenté par le Museo Universitario Arte Contemporáneo (MUAC) de Mexico, le MAC et Quartier éphémère, et conçu par Véronique Leblanc, commissaire invitée au MAC et Alejandra Labastida, commissaire adjointe au MUAC, Los subrogados | Les substituts est un événement d’une soirée réunissant huit artistes de la performance, quatre travaillant à Mexico et quatre à Montréal. Chacun et chacune des artistes est invité à réactualiser ou à créer une nouvelle œuvre qui sera performée simultanément par un artiste délégué dans l’autre ville. Le projet est fondé sur la diversité des voix – des parcours, des identités, des générations – de part et d’autre, de manière à mettre de l’avant les formes les plus pertinentes de la performance actuelle.

Les artistes invités sont :

Sarah Chouinard-Poirier | Juan Caloca
Catherine Lavoie-Marcus | Nadia Lartigue
Helena Martin Franco | Alicia Medina
Martín Rodríguez | Guillermo Santamarina

L’événement aura lieu dans le cadre de Place Publique, à la Fonderie Darling.

Une programmation d’art médiatique en continu : Ragnar Kjartansson dès le 20 juin

La salle Beverly Webster Rolph du Musée sera consacrée dès le 20 juin à une programmation d’œuvres médiatiques et de projections. Ragnar Kjartansson ouvre le bal et occupera l’espace tout l’été avec A Lot of Sorrow [Beaucoup de tristesse], 2013. Faisant partie de la collection du MAC, l’œuvre résulte d’une collaboration avec le groupe musical The National. La vidéo est née à la suite d’une performance organisée par MoMA PS1, mise en scène par l’artiste, lors de laquelle le groupe devait performer sa pièce Sorrow sans interruption pendant 6 heures, soit 105 fois.

Activités éducatives et visites

Le célèbre camp de jour du MAC reprend cet été dès le 25 juin et se poursuivra jusqu’au 16 août. Les jeunes campeurs auront l’occasion d’explorer les œuvres d’art public à proximité du Musée, de même que les œuvres exposées au MAC. Une panoplie d’activités en arts plastiques et en arts numériques leur seront proposées : dessin, peinture, gravure, collage, sculpture et sérigraphie sur t-shirt. Les semaines se concluent par un vernissage exposant les créations des nouveaux artistes.
Informations et inscriptions : https://macm.org/activites/camp-dete-2019/

Des ateliers pour la famille, pour adultes, de même qu’un tandem estival (visite et atelier) seront offerts aux visiteurs, autour des thèmes abordés par les expositions de Rebecca Belmore et de Nadia Myre.

Les visites interactives, individuelles et de groupe, sont de retour et auront lieu tout l’été, ainsi que de la médiation en salle, où les visiteurs peuvent échanger avec des médiateurs du Musée et poser leurs questions.
Horaires et informations : https://macm.org/activites-et-evenements/?tout

Remerciements

Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) est une société d’État subventionnée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec et il bénéficie de la participation financière du Gouvernement du Canada et du Conseil des arts du Canada.

Musée d’art contemporain de Montréal

Situé au cœur du Quartier des spectacles, le Musée d’art contemporain de Montréal fait vibrer l’art actuel au centre de la vie montréalaise et québécoise. Lieu vivant, le MAC assure, depuis plus de cinquante ans, la rencontre entre les artistes locaux et internationaux, leurs œuvres et un public toujours plus vaste ; lieu de découvertes, le Musée propose aux visiteurs des expériences sans cesse renouvelées, souvent inattendues et saisissantes. Le MAC présente des expositions temporaires consacrées à des artistes actuels – pertinents et marquants – qui sont des témoins privilégiés de notre société, de même que des expositions d’œuvres puisées dans la riche collection permanente qu’abrite l’institution. Ici, toutes les formes d’expression sont possibles : œuvres numériques et sonores, installations, peintures, sculptures, œuvres immatérielles et autres. Offrant un éventail d’activités éducatives qui familiarisent le grand public avec l’art contemporain, le MAC est aussi l’instigateur de performances artistiques uniques et d’événements festifs. Voilà une fenêtre ouverte sur mille expressions d’avant-garde qui font rayonner l’art dans la ville et dans le monde. www.macm.org


Source et renseignements

Roxane Dumas-Noël
Responsable des relations publiques, MAC
T. 514 944-4472
[email protected]

En lien

Nadia Myre, Contact in Monochrome (Toile de Jouy), 2018
Exposition à venir

Nadia Myre, Chloë Lum et Yannick Desranleau

Le
Francis Alÿs, Children’s Games [Jeux d’enfants]
Exposition à venir

Francis Alÿs

Le
Rebecca Belmore, Sister [Soeur], 2010
Exposition à venir

Rebecca Belmore

Le

Autres communiqués

Voir tout

À ne pas manquer