Aller directement au contenu
Communiqué

Ragnar Kjartansson au MAC

Le Musée accueille un artiste d'exception

Montréal, le 10 février 2016 — C’est avec un immense plaisir que le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) accueille Ragnar Kjartansson et son univers porté par un humour ironique et une mélancolie philosophique. Cet Islandais de renommée internationale allie musique, théâtre, performance, arts plastiques et cinéma dans des œuvres aux tonalités romantiques qui se déploient dans le temps. Comme le note John Zeppetelli, directeur général et conservateur en chef du MAC, « cet extraordinaire artiste explore la tension qui s’opère entre le sublime et le banal ». Première exposition muséale d’importance consacrée à l’artiste au Canada, Ragnar Kjartansson permettra à un public avide de nouveautés de découvrir trois installations vidéo monumentales de même qu’une magistrale production musico-théâtrale qui sera, elle, présentée à la Place des Arts pour une soirée seulement. L’exposition est présentée du 11 février au 22 mai 2016 ; la performance aura lieu le 3 mars à 20 h.

Fils de comédiens-dramaturges et ayant lui-même exercé le métier de technicien de spectacle, Kjartansson est fasciné par le théâtre, notamment par les coulisses et l’idée de la répétition, de la reprise – de véritables motifs dans son œuvre.

L’exposition en trois œuvres

L’œuvre maîtresse de l’exposition montréalaise, The Visitors, 2012, est une installation vidéo à neuf canaux qui s’appuie sur une performance musicale mise en scène, dans l’État de New York, à Rokeby Farm, un manoir du 19e siècle. Pour cette somptueuse création saluée à travers le monde, l’artiste a réuni autour de lui un groupe composé de ses meilleurs amis, certains comptant parmi les musiciens les plus connus à Reykjavik et ailleurs. Ensemble, ils interprètent Feminine Ways, un long poème tendre et envoûtant – chacun jouant isolément de son instrument dans une pièce séparée ; le public se trouve ainsi à circuler en plein cœur de cette séance d’enregistrement d’une ode à l’amitié. The Visitors documente en une seule prise l’exécution de la chanson pendant 64 minutes.

Récemment acquise par le MAC, la vidéo de six heures intitulée A Lot of Sorrow a été filmée durant une performance portant le même titre qui a été conçue par Kjartansson et exécutée par The National, un groupe musical américain. Pour cet événement, faisant partie des Sunday Sessions du MoMA PS1 en mai 2013, The National a exécuté sa chanson de 3 min 35 s Sorrow en direct sur scène, sans arrêt pendant six heures. Tout au long de A Lot of Sorrow, les heures passant et la fatigue s’installant, les musiciens modifient subtilement la chanson, expérimentant tout en faisant en sorte que l’air original demeure reconnaissable. Pendant que le groupe s’exécute, on peut apercevoir Kjartansson dans le rôle d’un machiniste, montant à l’occasion sur scène pour donner à boire et à manger aux musiciens.

La troisième œuvre, World Light – The Life and Death of an Artist, 2015, rend hommage à la figure de l’artiste maudit et à son insatiable quête de beauté. Une exposition tenue à Vienne, intitulée The Palace of the Summerland, a donné à Kjartansson l’occasion de transformer une galerie en studio de cinéma pour y tourner des scènes de Lumière du monde, roman épique de l’écrivain islandais Halldór Laxness, lauréat du prix Nobel de littérature. Empreinte de l’électricité d’un plateau, l’installation World Light fait vivre au public le tumulte qui accompagne la réalisation d’un film, avec des prises simultanées de scènes différentes, le tout ponctué par des sons de claquette.

Les Sonorités explosives de la divinité à la Place des Arts

Enfin, à l’occasion de l’exposition Ragnar Kjartansson, le MAC présente aussi le jeudi 3 mars 2016 – en première nord-américaine et pour un soir seulement – la production musico-théâtrale de 50 minutes intitulée Les Sonorités explosives de la divinité (2014), au Théâtre Maisonneuve, Quartier des spectacles. Sur une musique de Kjartan Sveinsson, ancien claviériste du groupe culte Sigur Rós, ce drame d’un grand romantisme, sans personnage autre que le paysage islandais qui a inspiré les immenses toiles défilantes peintes par l’artiste et ses amis à Reykjavik, est interprété par 39 musiciens et 16 choristes de l’Orchestre Métropolitain. Hommage à la scénographie du théâtre traditionnel, cette pièce témoigne de l’inventivité de Kjartansson et s’inscrit dans une suite de créations inspirées du roman Lumière du monde de Halldór Laxness.

Les billets sont actuellement en vente à la billetterie de la Place des Arts et sont disponibles au coût de 34,25 $ / 67,25 $ / 107,25 $ / 207,25 $ (taxes en sus). Le billet à 207,25 $ comprend un cocktail au MAC en compagnie de l’artiste après le spectacle de même qu’une visite VIP de l’exposition.

Ragnar Kjartansson est né à Reykjavik (Islande) en 1976. Il a étudié à l’Académie des Arts d’Islande et à l’École royale des beaux-arts de Stockholm. Son œuvre a fait l’objet d’expositions dans des musées et des institutions à travers le monde, comme l’Arthouse du Jones Center d’Austin (2011), l’Institute of Contemporary Art de Boston (2012) ou encore le HangarBicocca de Milan (2013). Récemment, le Thyssen-Bornemisza Art Contemporary de Vienne (2013 et 2014), le New Museum de New York (2014) et le Palais de Tokyo (2015) lui ont consacré des expositions individuelles. En 2009, il a représenté l’Islande à la Biennale de Venise et il s’est mérité, en 2011, le prix Malcolm McLaren décerné dans le cadre de Performa 13 à New York.

Liens utiles
Événement Facebook : www.facebook.com/events/1094073953957831/
Billetterie de la Place des Arts : https://placedesarts.com


Remerciements

Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) est une société d’État subventionnée par le ministère de la Culture et des Communications du  Québec et il bénéficie de la participation financière du ministère du Patrimoine canadien et du Conseil des arts du Canada. Le Musée les remercie sincèrement de leur appui.

Dans le cadre de la présentation de l’exposition Ragnar Kjartansson au MAC et de la pièce musico-théâtrale Les Sonorités explosives de la divinité, le MAC tient aussi à remercier de leur soutien Icelandair et Esker Foundation. Enfin, le Musée d’art contemporain remercie ses partenaires Loto-Québec et Ubisoft de même que son partenaire média La Presse.


Source et renseignements

Responsable des relations publiques
Tél. : 514 847-6232

En lien

Ragnar Kjartansson, The Visitors, 2012 (arrêt sur image)
Exposition passée

Ragnar Kjartansson

Le

Autres communiqués

Voir tout

À ne pas manquer