Aller directement au contenu

Fiona Tan

au
Saint Sebastian

Les images que vous allez voir sont d’une beauté à couper le souffle. L’artiste écrit d’ailleurs à leur sujet qu’elles sont « magiques et belles – peut-être même trop belles ». Le Musée d’art contemporain de Montréal présente FIONA TAN. Saint Sebastian du 12 mai au 5 septembre 2005. 

Saint Sebastian est une installation vidéo de l’artiste Fiona Tan, mettant en scène le festival annuel du Toshiya à Kyoto. Prenant la forme d’une compétition de tir à l’arc, la cérémonie constitue un rite de passage, de l’enfance à l’âge adulte, pour des jeunes de vingt ans provenant de tous les coins du Japon. Le festival se déroule depuis quatre cents ans dans le temple de Sanjüsangen-dô. L’objectif repose sur l’atteinte non pas tant de la cible mais d’un état d’esprit par lequel l’archer tend vers la plus grande fluidité du geste. L’artiste a choisi de nous montrer la cérémonie des jeunes femmes. Étonnamment, elle donne à l’œuvre le titre de Saint Sebastian en référence au martyr masculin de la tradition religieuse occidentale qui fut transpercé de flèches tandis que dans la cérémonie religieuse orientale à laquelle elle nous convie, se trouve rassemblée une véritable armée d’archers féminins…

Cette dualité est aussi présente dans la mise en scène de l’installation opposant les projections de chaque côté de l’écran. L’une montre l’attente et la préparation mentale des archers avant la compétition mettant l’accent sur les détails des costumes traditionnels, suivant les courbes sinueuses des visages et des cous. L’autre nous catapulte au paroxysme de la tension, à la seconde où la corde se tend sur l’arc le long de la joue jusqu’au moment précis du lâcher prise, captant un froissement de narine, une ombre dans le regard…

Biographie

Fiona Tan est née en 1966 à Pekan Baru en Indonésie d’une mère australienne et d’un père chinois. Dès son enfance, elle émigre en Australie puis se rend à Amsterdam où elle vit et travaille toujours. Dans ses films et vidéos, l’artiste explore les notions d’identité et de mémoire. Puisant dans des archives ethnographiques de l’époque coloniale, Tan se penche sur la perception des différences culturelles.

Renseignements complémentaires

Commissaire(s)
Pierre Landry

Publications

Fiona Tan

Fiona Tan

Pierre Landry, Fiona Tan, 2005, 2-551-22693-7, 24 pages, 7 ill. 26 x 20.5 cm.

11,95 $

Autres expositions

Rebecca Belmore, sister [Soeur], 2010
Exposition en cours

Rebecca Belmore

au
Nadia Myre, Contact in Monochrome (Toile de Jouy), 2018
Exposition en cours - Collection

Nadia Myre

au
Ragnar Kjartansson and The National, A Lot of Sorrow, 2013-2014
Exposition en cours - Collection

Ragnar Kjartansson

au
Chloë Lum & Yannick Desranleau, What Do Stones Smell Like in the Forest? [Que sentent les pierres dans la forêt ?] (arrêt sur image), 2018
Exposition en cours - Collection

Chloë Lum & Yannick Desranleau

au