Trois magnifiques œuvres vidéographiques faisant partie de la collection du MAC, sélectionnées par John Zeppetelli, directeur général et conservateur en chef. 

Le travail d’Isaac Julien interroge le rôle de la mémoire dans la construction de l’identité et du destin de la diaspora noire. En faisant appel à des références diverses — historiques, littéraires, anthropologiques ou philosophiques —, ses œuvres explorent ces réalités sociales et politiques et les rapports de forces qui les déterminent. True North nous présente une réécriture cinématographique du récit du premier homme noir à atteindre le pôle Nord, Matthew Henson (1866-1955) et de son périlleux trajet.

L’installation vidéographique de Simon Starling, Autoxylopyrocycloboros, relate un voyage de quatre heures effectué au mois d’octobre 2006 à bord d’un bateau de bois à vapeur qui carburait à même des morceaux de bois coupés, un à un, de sa coque. Cette œuvre est issue de l’histoire du Loch Long, le plus long bras de mer de l’estuaire de la Clyde, qui vit naître le bateau à vapeur. Les plages du Loch Long, un des coins les plus pittoresques d’Écosse, sont aussi le lieu d’établissement d’un célèbre camp de la paix où, depuis trente ans, une communauté de protestataires s’y renouvèle sans cesse.

Du collectif suisse Fischli & Weiss, Der Lauf der Dinge — traduit librement pour signifier Le Cours des choses — est une exploration vidéographique du pouvoir cinétique des objets du quotidien. Réaction en chaîne marquée d’explosions, de déversements, de collisions et d’autres « mini-catastrophes », cette alternance de moments de tension anticipatoire et de relâches exaltées est captée par le mouvement continu de la caméra. Libérés de leurs fonctions familières, les objets semblent bouger de façon autonome, évoquant l’humour ludique des machines inspirées par les dessins de Rube Goldberg (1883-1970). Les lois de la physique et les limites des matériaux y sont mises en exercice nous rappelant la fragilité de l’équilibre des choses qui nous entourent.