Aller directement au contenu

Ghada Amer

au

Cette exposition regroupe principalement des oeuvres récentes de l’artiste Ghada Amer. Née au Caire en  1963, Amer vit à New York, après avoir passé plusieurs années en France et fait ses études en beaux-arts à Nice.

Traitant de sujets aussi délicats et intimes que le plaisir et l’amour, Ghada Amer montre qu’il est possible de résister à une représentation conformiste des femmes dans l’art. Puisant plusieurs de ses références iconographiques dans des magazines pornographiques, l’artiste égyptienne montre des corps de femmes exhibés pour un public masculin et hétérosexuel. Chez Amer, il y a un un croisement manifeste entre art et culture populaire.

Au grand art, de surcroît, elle oppose un médium reconnu comme artisanal, la broderie, avec laquelle elle représente ces figures inconvenantes de femmes occupées à leurs délectations, en mettant délibérément à l’avant-scène les fils laissés en plan par l’« ouvrage ». Plaisirs et loisirs féminins traduisent la volonté de l’artiste de fusionner un contenu et une manière de faire, en vue de remettre en question les critères de qualité de l’art.

Dans cet esprit, plusieurs oeuvres picturales de cette exposition font référence à des artistes réputés (Ingres et Picasso, par exemple), parce qu’ils auraient déterminé une classification apparemment objective de ces critères. Ainsi, partant d’oeuvres canoniques, l’artiste fait état de la construction narrative idéalisante de l’histoire occidentale de l’art, complaisante envers une manière convenue de présenter une image du féminin qui assouvirait un regard voyeuriste. En somme, parce qu’elle jumelle art et imagerie pornographique, qu’elle fait rivaliser la broderie avec la peinture et qu’elle propose une relecture d’oeuvres emblématiques d’une certaine évolution de l’art, Ghada Amer brave les discours qui déterminent ce qu’il est approprié, voire convenable, de nommer « art ». À sa façon, elle interroge matériaux, supports et représentations de manière critique, en remettant en cause toute hiérarchie, qu’il s’agisse des médiums ou des genres (masculin-féminin).

Site Internet de l’artiste

Renseignements complémentaires

Commissaire(s)
Thérèse St-Gelais

Publications

Ghada Amer

Ghada Amer

Thérèse St-Gelais, 2012, 88 pages, 20 ill. coul. 22 x 16 cm couverture rigide.

22,95 $

Autres expositions

Julian Rosefeldt, Manifesto, 2015
Exposition en cours

Julian Rosefeldt

au
Françoise Sullivan, Rouge nos 3, 5, 6, 2, 1997
Exposition en cours

Françoise Sullivan

au
Rolland Boulanger, Dynamitage automatiste à la Librairie Tranquille, coupure de presse tirée du Montréal-Matin, 9 août 1948 (détail).
Exposition en cours

Partitions

au