Aller directement au contenu

Karel Funk

au
De la peinture hyperréaliste

Karel Funk réalise des portraits peints d’hommes en buste, exécutés à l’acrylique sur panneaux de bois. Habillés de vêtements de protection contre le froid, les personnages sont souvent représentés de trois quarts ou de dos, la tête baissée ou couverte d’un capuchon, ce qui a pour effet de nous couper du regard des modèles. Chacun d’eux se détache sur un fond neutre, entièrement blanc, découpant la figure sur un espace imprécis, sans véritable profondeur. L’œuvre est riche de multiples références à l’histoire de l’art, des portraits notamment de la Renaissance, mais fermement ancrée dans notre époque.

La fascination qu’exerce la peinture de Karel Funk repose en grande partie sur des tensions entre l’extrême précision du rendu et l’imprécision de l’espace, entre le dévoilement du corps et la retenue de l’attitude, entre l’intime et l’anonyme.

Renseignements complémentaires

Commissaire(s)
Pierre Landry

Publications

Karel Funk

Karel Funk

Pierre Landry, Carter Foster, 2007, 978-2-551-23560-5, 64 pages, 21 ill. coul. 28 x 22 cm.

19,95 $

Autres expositions

Rebecca Belmore, sister [Soeur], 2010
Exposition en cours

Rebecca Belmore

au
Nadia Myre, Contact in Monochrome (Toile de Jouy), 2018
Exposition en cours - Collection

Nadia Myre

au
Ragnar Kjartansson and The National, A Lot of Sorrow, 2013-2014
Exposition en cours - Collection

Ragnar Kjartansson

au
Chloë Lum & Yannick Desranleau, What Do Stones Smell Like in the Forest? [Que sentent les pierres dans la forêt ?] (arrêt sur image), 2018
Exposition en cours - Collection

Chloë Lum & Yannick Desranleau

au