Aller directement au contenu

Ragnar Kjartansson

au
Les Sonorités explosives de la divinité

En 2016, à l’occasion de l’exposition Ragnar Kjartansson au Musée d’art contemporain de Montréal (11 février au 22 mai 2016), le Musée a eu l’honneur de présenter — en première nord-américaine — la performance musico-théâtrale Der Klang der Offenbarung des Göttlichen / Les Sonorités explosives de la divinité au Théâtre Maisonneuve, à la Place des Arts.

Sur une musique de Kjartan Sveinsson, ancien claviériste du groupe culte Sigur Rós, ce drame d’un grand romantisme, sans personnage autre que le paysage islandais qui a inspiré les immenses toiles défilantes peintes par l’artiste et ses amis à Reykjavik, est interprété par 39 musiciens et 16 choristes de l’Orchestre Métropolitain. Hommage à la scénographie du théâtre traditionnel, cette pièce témoigne de l’inventivité de Kjartansson et s’inscrit dans une suite de créations inspirées du roman Lumière du monde de Halldór Laxness.

Biographie de l’artiste

Ragnar Kjartansson est né à Reykjavik (Islande) en 1976. Il a étudié à l’Académie des arts d’Islande, dans son pays d’origine, et à la Royal Academy de Stockholm. Ses oeuvres ont été présentées dans des musées et des institutions du monde entier, comme l’Arthouse at the Jones Center d’Austin (2011), l’Institute of Contemporary Art de Boston (2012) ou encore au Hangar Bicocca de Milan (2013). Récemment, le Thyssen-Bornemisza Art Contemporary de Vienne (2013 et 2014) et le New Museum de New York (2014) ont ouvert leurs portes à des expositions individuelles de cet artiste. En 2009, Kjartansson a représenté l’Islande à la Biennale de Venise et, en 2011, à la Performa 13 de New York, il a reçu le prix Malcolm McLaren Award.

Renseignements complémentaires

Résumé du roman qui a inspiré l’œuvre World Light

Conversation entre John Zeppetelli et Ragnar Kjartansson