Aller directement au contenu

Spring Hurlbut

au

Dans la plus grande galerie du Musée, vous serez émus par le spectacle de 140 lits d’enfants sagement alignés. Cette vision fait ressurgir des souvenirs d’hôpitaux, d’orphelinats, de dortoirs, de rangs d’école, d’allées de cimetière, qui télescopent les cycles de la vie : naissance, vie et mort..

Le Jardin du sommeil (1998) est une installation magistrale, récemment acquise par le Musée d’art contemporain, de l’artiste canadienne Spring Hurlbut. L’œuvre évoque tout à la fois l’enfance et la perte de l’enfance. Les 140 lits d’enfants qui la composent, anciens et trouvés, sont tous en métal et disposés en rangées de manière sobre et solennelle. La présence discrète, au début du parcours, de quelques couronnes mortuaires en céramique tend à suggérer l’idée de mémorial renforcée par les allées de déambulation qui l’enserrent.

Biographie

Née à Toronto en 1952, où elle vit et travaille, Spring Hurlbut élabore depuis la fin des années 1970, une œuvre patiente et intimiste qui emprunte ses stratégies à l’architecture et à la muséologie pour nous guider dans le labyrinthe de la psyché humaine. Utilisant tour à tour artefacts, planches illustrées et spécimens de taxidermie, l’artiste recourt à des objets qui représentent des archétypes du cycle de la vie. Pour Le Jardin du sommeil, Spring Hurlbut, en collectionneur passionné, a recherché et trouvé 140 spécimens différents du berceau d’enfant métallique de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. La disposition géométrique de l’installation et l’alignement des motifs rappellent la structure d’un jardin et l’accumulation, celle du cabinet de curiosités. Dans leur similitude et leur unicité, les lits traduisent symboliquement, le caractère personnel et universel de la destinée humaine.

Catalogue

Une publication bilingue de 24 pages sortira quelques semaines après l’ouverture de l’exposition afin d’inclure des reproductions de l’œuvre in situ. Outre une abondante documentation visuelle, il comprendra un texte de Josée Bélisle, conservatrice responsable de la Collection au Musée et une biobibliographie. Le livre sera en vente à la librairie Olivieri du Musée et chez votre libraire.

Renseignements complémentaires

Commissaire(s)
Josée Bélisle, conservatrice de la collection

Autres expositions

Nelson Henricks, Unwriting, 2010
Exposition en cours - Collection

Points de lumière

au
Arthur Jafa, Love is the Message, the Message is Death, 2016
Exposition en cours

Arthur Jafa

au
Ron Moppett, Painting Nature with a Mirror, 1985
Exposition en cours - Collection

Peindre la nature avec un miroir

au