Aller directement au contenu
Nouvelle

Décès de Fernande Saint-Martin

Montréal, le 18 décembre 2019

C’est avec tristesse que le Musée d’art contemporain de Montréal a appris le décès de Fernande Saint-Martin, qui fut directrice du Musée de 1972 à 1977. « Je souhaite saluer la contribution significative de Fernande Saint-Martin à l’histoire de l’art du Québec et au Musée d’art contemporain de Montréal en particulier », a souligné le directeur général et conservateur en chef du Musée, John Zeppetelli. « Mme Saint-Martin fut l’une des figures pionnières de l’institution et participa largement à son développement ainsi qu’à son positionnement. Au nom de la grande famille du Musée, je partage nos plus sincères condoléances et le témoignage de notre sympathie à ses proches. »

D’abord journaliste à La Presse, puis rédactrice en chef de la revue Châtelaine (1960- 1972), Fernande Saint-Martin fut historienne de l’art et l’une des fondatrices de L’Actuelle (1955-1957), une galerie autrefois dédiée à la présentation d’œuvres non figuratives. Elle arriva à la direction du Musée d’art contemporain de Montréal en 1972 avec le mandat de restructurer l’institution afin d’en accroître le rayonnement et de l’ouvrir à toutes les tendances de l’art actuel. Grâce aux activités de diffusion du Musée, elle entendait poursuivre l’éveil à l’art qu’Expo 67 avait suscité chez les Québécois et qui les avait fait accéder d’un coup à une grande quantité d’expériences visuelles. C’est sous sa direction que vont s’établir les premières collaborations avec les centres d’artistes et que les expositions de type « bilan » vont se multiplier afin de contribuer à l’avancement des connaissances sur l’art québécois. Fernande Saint-Martin quitta le Musée en 1977 pour se consacrer à l’enseignement et à la recherche universitaire en théorie de l’art et en sémiologie.

 

Autres nouvelles

Voir tout

À ne pas manquer