Aller directement au contenu
Nouvelle

Un message du Directeur Général, John Zeppetelli

Montréal, le 18 juin 2020

Vous avez peut-être vu passer, dans une infolettre récente, une déclaration du MAC en réaction aux événements tragiques et historiques qui se déroulent aux États-Unis et qui résonnent à travers le monde, ainsi que chez nous au Québec. Dans ce contexte, il m’apparaissait important de faire un retour sur le sujet et de partager avec vous ces quelques réflexions.

Je tiens d’abord à souligner l’indignation et l’angoisse qu’a soulevées l’homicide de Minneapolis, ainsi que l’injustice flagrante et systémique qui perdure depuis trop longtemps et qui s’est clairement manifestée à travers un cas de brutalité policière, encore aussi fréquent qu’inacceptable. Une fois de plus, nous avons pris connaissance de cette situation par l’entremise d’une vidéo filmée sur un téléphone portable par un passant, témoin de l’incident. Pas plus tard qu’il y a quelques jours, deux membres de la communauté autochtone sont tombés sous les balles de policiers au Nouveau-Brunswick. Combien d’autres gestes de cette nature n’auront pas eu cette visibilité et passeront sous silence…

Les yeux, les cœurs et les esprits du monde entier sont maintenant tournés vers la lutte pour la justice. Il s’agit en effet d’un moment charnière et nous avons la responsabilité de prendre position. Le silence n’est pas une option. Nous sommes tous interpellés à mieux faire les choses en tant que citoyen, et en tant qu’institution, à ne pas rater notre coup, car c’est notre démocratie qui est en jeu.

Des tendances inquiétantes de xénophobie et de nativisme s’installent un peu partout dans le monde depuis longtemps, exacerbées par la pandémie, auxquelles il faut être attentif. Il est essentiel que les musées trouvent des moyens pour renforcer le tissu social et faire de l’appartenance sociale une valeur fondamentale en s’ouvrant a toutes cultures et perspectives. 

Que pouvons-nous faire?

En tant qu’institution culturelle, le MAC joue un rôle social de premier plan. Je ressens le besoin de déclarer, malgré le fait que cela puisse sembler évident et parce que nous voulons tous au MAC que ce soit clair : nous dénonçons catégoriquement toute forme de violence raciale, et la discrimination et le racisme n’ont aucunement leur place dans notre musée ni dans notre société. 

Pas à pas, nous agissons. Nous nous sommes mobilisés pour ouvrir des espaces de discussion et de dialogue, à travers nos expositions, nos programmes publics et nos activités éducatives. Un volet éducatif destiné spécifiquement aux autochtones, ainsi qu’aux personnes en situation de handicap et aux personnes immigrantes est offert depuis plusieurs années.

Nous avons proposé un programme d’expositions qui a présenté au cours des dernières années des artistes issus de la diversité, ou abordant le sujet dont il est question ici avec toute la sensibilité et la profondeur qu’il se doit. On peut penser à la très puissante œuvre d’Arthur Jafa, Love Is the Message, the Message Is Death, présentée récemment en nos murs, que je me permets d’invoquer, car elle est si tragiquement liée à l’actualité. Nous nous efforçons de proposer des conversations enrichissantes autour de nos expositions et artistes, que je n’instrumentaliserai pas ici en les nommant, et nous continuerons cette tradition de dialogue lors de notre prochaine exposition, La machine qui enseignait des airs aux oiseaux, qui regroupe une trentaine d’artistes québécois et dont l’ouverture est prévue cet automne.

Plus récemment, nous avons mis en œuvre une campagne de soutien aux artistes ayant choisi de créer au Québec où nous avons clairement formulé notre intention de refléter la pleine diversité de notre société au sein de notre riche collection. 

Pouvons-nous en faire plus?

Évidemment que oui. Et nous y travaillons – nous y réfléchissons activement – en collaboration avec les membres de nos différents comités, avec des intervenants de la communauté et nos partenaires. Nous continuerons de partager avec vous le fruit de cette réflexion au fur et à mesure que les initiatives se développent.

Certaines verront le jour rapidement, d’autres prendront plus de temps à mettre en place. Nous n’avons certainement pas réponse à tout, mais nous continuerons de nous éduquer, d’écouter les autres et de prendre part à la conversation.

Nous allons commencer par partager quelques ressources et organisations dont le travail nourrit notre réflexion. Cette liste n’est pas exhaustive, mais il s’agit certainement d’un début.

Le MAC a la portée et le pouvoir de faire une différence.


Quelques Ressources

Être à l’écoute, s’éduquer, devenir un allié

Autres nouvelles

Voir tout

À ne pas manquer