Dans le contexte de l’exposition Nelson Henricks, le MAC vous convie à une visite-rencontre avec la commissaire d’exposition Raquel Cruz Crespo, la vidéaste Claire Savoie et l’auteure Maude Veilleux, qui offriront tour à tour une lecture personnelle de l’œuvre de Nelson Henricks.

 

  • Mercredi 15 février : Raquel Cruz Crespo, en espagnol à 16h30 et en français à 17h30
  • Mercredi 22 février : Maude Veilleux en fançais à 17h30
  • Mercredi 1er mars : Claire Savoie et Nelson Henricks en français à 17h30

Biographies

Maude Veilleux a publié trois recueils de poésie : Les choses de l’amour à marde, Last call les murènes et Une sorte de lumière spéciale (Éditions de l’Écrou) ainsi que deux romans : Le vertige des insectes et Prague (Hamac). En 2018, elle a fait paraître un roman-web intitulé frankie et alex – black lake – super now. Elle a aussi dirigé le collectif Bad boys chez Triptyque. Au fil des années, elle a publié dans diverses revues. Plus récemment, son texte « Lettre à n’importe qui » dans le numéro 170 de la revue Moebius a été finaliste pour le prix Essai, analyse et théorie de la Sodep. Son travail en performance a été présenté dans plusieurs centres d’artistes et festivals tels que Le Lieu, Le Lobe, la Fonderie Darling, le OFFTA et la RIAP. Depuis 2020, elle s’intéresse, avec le collectif Botes Club, aux robotes et aux intelligences artificielles.  

 

Raquel Cruz Crespo est titulaire d’un baccalauréat en histoire de l’art de l’Universidad de La Habana. Dans cette ville, elle a travaillé comme chargée de projets dans les milieux institutionnel et privé. Cruz Crespo a notamment participé au commissariat des expositions collatérales présentées par le Centre de développement des arts visuels lors de la 12e Biennale de La Havane (2015). Depuis l’obtention d’une maîtrise en Pratiques de recherche et action publique de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), elle agit à titre de travailleuse culturelle et chercheuse indépendante à Montréal. Elle s’intéresse aux résidences d’artistes, à la médiation culturelle et aux espaces alternatifs d’art. Elle est présentement co-coordinatrice de la programmation artistique à DARE-DARE.

 

Née en 1957 à Richmond, au Québec, Claire Savoie vit et travaille à Montréal depuis 1982. Sa pratique s’intéresse aux transferts entre différents types de représentations produites par les sens, ainsi qu’aux failles de la perception et du langage. Son corpus de travail comprend notamment des œuvres architectoniques, installatives et évolutives, où la vidéo, la voix et le son occupent une place centrale. Ces dernières, plus expérimentales dans leur nature se penchent davantage sur les enjeux de la transformation du travail de l’artiste, de l’expérimentation dans la durée et de la mise en récit (fictionnalisation). Ses œuvres ont fait l’objet d’expositions individuelles et collectives au Canada et à l’étranger; et font partie des collections du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Ville de Montréal, de la Banque d’œuvres du Canada et de diverses institutions et entreprises, ainsi que de collections particulières. Elle est professeure à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM depuis 2003.