Aller directement au contenu

Rafael Lozano-Hemmer

au

Rafael Lozano-Hemmer est l’un des plus importants artistes internationaux travaillant actuellement sur la scène canadienne. Au cours des dernières décennies, il s’est fait connaître par des installations technologiques participatives à grande échelle employant fréquemment des projections lumineuses et l’architecture de lieux publics. Les plus importants et médiatisés de ces « anti-monuments » sont présentés dans des espaces extérieurs qui optimisent leur impact et leur accessibilité.

Le travail de Rafael Lozano-Hemmer jouit d’une importante visibilité à l’international, où il est périodiquement présenté dans les institutions les plus prestigieuses, mais il a été peu exposé à Montréal, sa ville de résidence, (qui par ailleurs est pourtant internationalement reconnue pour sa scène médiatique).

Plutôt qu’un bilan de mi-carrière, l’exposition proposera une perspective conceptuelle inédite sur la production des dix dernières années de l’artiste, dont elle explorera les dimensions poétiques et politiques à partir de l’un de ses plus importants principes : la notion de co-présence. Cette notion renvoie d’abord et surtout à la coexistence de voix, de perspectives et d’expériences singulières dans les œuvres de Lozano-Hemmer : aux relations qui se nouent entre étrangers, aux situations que le dispositif dialogique des œuvres permet de faire advenir. Cette même notion évoque aussi divers types de relation plus asymétriques, de cohabitations forcées et d’enjeux de pouvoir, et concerne le jeu des regards et des corps soumis aux techniques contemporaines de surveillance et de contrôle. En plus d’autres œuvres majeures, l’exposition sera l’occasion de présenter Subtitled Public (2005), Vicious Circular Breathing (2013), Sphere Packing (2014), Pan-Anthem (2014) et Zoom Pavilion (en collaboration avec Krzysztof Wodiczko, 2015).

L’exposition est une coproduction du MAC et du San Franciso Museum of Modern Art (SFMOMA). Elle est co-commissariée par Rudolf Frieling, conservateur des arts médiatiques au SFMOMA, et par Lesley Johnstone, conservatrice et chef des expositions et de l’éducation du MAC, avec François LeTourneux, conservateur adjoint, MAC.

À signaler

  • Rafael Lozano-Hemmer a déjà marqué l’histoire du MAC avec deux présentations spectaculaires. En 2011, lors de la Triennale québécoise, il a illuminé le quartier des spectacles avec Intersection articulée. Architecture relationnelle 18, une œuvre magistrale spécialement conçue pour la place des Festivals. Il a également présenté l’installation Pulse Room, en 2014.
  • En juin 2016, Rafael Lozano-Hemmer a été nommé Compagnon des arts et des lettres du Québec par le Conseil des arts et des lettres du Québec.

Biographie

Rafael Lozano-Hemmer est né à Mexico en 1967. Il a été le premier artiste à représenter le Mexique à la Biennale de Venise, avec une exposition au Palazzo Van Axel en 2007. Son travail a également été exposé dans les biennales et triennales de Cuenca, La Havane, Istanbul, Kōchi, Liverpool, Melbourne (National Gallery of Victoria), Montréal, Moscou, La Nouvelle-Orléans, New York (International Center of Photography), Séoul, Séville, Shanghai, Singapour et Sydney. La production de l’artiste a fait l’objet de présentations monographiques et de performances dans de nombreuses institutions, parmi lesquelles le MUAC de Mexico (2015), le SFMOMA (2012), le Museum of Contemporary Art de Sydney (2011), la Manchester Art Gallery (2010), le Guggenheim Museum (2009) et le Barbican Centre de Londres (2008). Ses œuvres font partie de collections de musées tels que le MoMA (New York), la Tate Modern (Londres), le MAC (Montréal), le SFMOMA (San Francisco), le MONA (Hobart), le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden (Washington), le Borusan Contemporary (Istanbul), le ZKM (Karlsruhe) et le MUAC (Mexico). Il est représenté par les galeries bitforms (New York), Art Bärtschi & Cie (Genève) et Max Estrella (Madrid).

Photo © Antimodular Research

Commissaire(s)
Lesley Johnstone, François LeTourneux