C’est avec une immense fierté que la Fondation du MAC vous offre l’opportunité d’acquérir des œuvres en édition limitée, grâce à un partenariat avec deux artistes québécois de renom faisant partie de nombreuses collections privées et muséales, dont celle du MAC.

Geneviève Cadieux vous propose Tulipe et lune, une œuvre empreinte d’une poésie nocturne envoûtante. Chih-Chien Wang vous présente Ce que vous avez trouvé n’existe que dans un autre monde — Départ, qui sublime la banalité d’un poireau qui prend racine. 

Les deux œuvres photographiques, tirées en seulement 25 exemplaires chacune, ont été créées, à l’origine, au profit de la campagne Je soutiens l’art d’ici. Bien que la campagne Je soutiens l’art d’ici soit terminée, vous pouvez toujours acquérir l’une des œuvres afin d’appuyer la Fondation du MAC.

Profitez de cette occasion unique pour vous procurer les œuvres de ces deux grands artistes tout en permettant à la Fondation d’amasser des fonds pour soutenir le MAC. Une belle opportunité d’ajouter Geneviève Cadieux et Chih-Chien Wang à votre collection !

Tulipes et Lune, 2020
(Édition pour la Fondation du MAC)
33 x 33 cm (13″ x 13″)
Impression au jet d’encre
Édition de 25
Encadrée
1250 $

« Je suis arrivée chez moi un soir de pleine lune alors que j’avais un bouquet de tulipes sur un comptoir blanc. Du puits de lumière, la lune projetait sa lumière et créait l’ombre des fleurs sur la surface blanche. J’ai photographié l’ombre en cadrant la lune espérant saisir cet instant envoûtant. »

Geneviève Cadieux

Ce que vous avez trouvé n’existe que dans un autre monde — Départ, 2020
Image gracieuseté de Pierre-François Ouellette Art Contemporain
30.5 x 45.7 cm (12″ x 18″)
Impression au jet d’encre
Édition de 25
Encadrée
1250 $

« Un poireau a été émincé, une soupe, concoctée. La courte tige et les racines, telle une forêt. Comme cherchant un sens à leur vie. Je les retourne… elles poursuivent leur croissance. On dirait une fusée filant au ralenti dans le cosmos. Les jeunes tiges vertes propulsent les racines âgées vers le ciel, mais à une telle lenteur qu’elles n’iraient jamais très loin. Elles s’apprêtent néanmoins à partir, donc de nouvelles racines sont nées.
 
Cette œuvre fait partie d’un travail en cours intitulé : Ce que vous avez trouvé n’existe que dans un autre monde — Départ et porte sur la fiction qu’évoque avec subtilité une réalité qui, au départ, peut sembler banale. L’œuvre propose une existence parallèle ou une distance permettant de voir comme en rétrospective notre état actuel. »

Chih-Chien Wang

À propos de Geneviève Cadieux

Les travaux de Geneviève Cadieux explorent le champ d’interférence du passage des images obtenues par les modes d’enregistrement et de production de l’image photographique. La forme de présentation de son travail dans le lieu muséal et public s’inspire de la mise en scène de l’espace théâtral et cinématographique, des stratégies publicitaires et de leurs effets sur l’individu. L’artiste se consacre essentiellement à la réalisation d’images photographiques et d’installations de grande échelle dont les principaux sujets sont la représentation du corps humain ainsi que le paysage, défini comme un lieu de rencontre de l’esprit et du corps. D’une part, Geneviève Cadieux perçoit le corps comme une surface sensible, capable d’enregistrer les marques du temps et de la souffrance et, de l’autre, l’image photographique comme une blessure lumineuse de l’émulsion. Elle s’intéresse à l’intégration de l’œuvre d’art en milieu urbain, à sa visibilité, à l’effet qu’elle exerce sur le citadin et à la manière dont elle marque et identifie un lieu.

Geneviève Cadieux est représentée par Blouin-Division

À propos de Chih-Chien Wang

Né à Taiwan, Chih-Chien Wang axe sa pratique photographique et vidéo sur la perception de l’instant suspendu et de la vie quotidienne. Par le biais d’œuvres qui font référence à la performance, au théâtre et au genre de la nature morte, Wang porte une réflexion sur l’identité personnelle et les différences culturelles, tout en étudiant le rôle de la photographie et de la vidéo comme mémoire de la réalité ordinaire.

Chih-Chien Wang est représenté par Pierre-François Ouellette Art Contemporain

Des questions ? N’hésitez pas à nous contacter !

Mathieu Baril
Coordonnateur
[email protected]
514 847-6273

Partenaires