Aller directement au contenu
Communiqué

L’automne 2018 au MAC

Regard neuf et inédit sur Françoise Sullivan et première présentation muséale canadienne de Manifesto de Julian Rosefeldt

Montréal, le 16 août 2018 – Performances, peintures, sculptures, installations vidéo et manifestes d’artistes seront au programme cet automne au Musée d’art contemporain de Montréal. Du 20 octobre 2018 au 20 janvier 2019, les visiteurs pourront découvrir une rétrospective unique de la grande artiste québécoise et cosignataire du manifeste Refus global, Françoise Sullivan, ainsi que se laisser envoûter par Manifesto de Julian Rosefeldt avec l’extraordinaire performance de l’actrice Cate Blanchett. Pour faire le pont entre l’exposition de Françoise Sullivan et Manifesto, le MAC propose également Partitions, une exposition documentaire rassemblant des copies originales de manifestes d’artistes historiques. L’exposition sera ponctuée de trois œuvres de Filippo Tommaso Marinetti, Romany Eveleigh et Mathieu Beauséjour évoquant aussi l’importance de la matérialité du manifeste. Des visites interactives, des ateliers de création et deux nouvelles séries du programme d’initiation au collectionnement de l’art contemporain SéminArts, complètent la programmation automnale. Entretemps et jusqu’au 9 septembre, les visiteurs peuvent s’immerger dans l’univers interactif technologique de l’artiste Rafael Lozano-Hemmer avec l’exposition Présence instable. Le MAC sera en montage d’exposition du 10 septembre au 19 octobre, les salles d’exposition seront ainsi fermées au public. Toutefois, les activités éducatives pour les visiteurs se poursuivront durant cette période.

Françoise Sullivan – 20 octobre 2018 au 20 janvier 2019

Françoise Sullivan, Hommage à Paterson, diptyque, 2003

Cette exposition rétrospective proposera de découvrir autrement l’artiste Françoise Sullivan, tout en soulignant sa contribution majeure à l’histoire de l’art contemporain du Québec. Elle offrira aux visiteurs l’occasion de revoir ou de découvrir une artiste dont l’impact sur la culture québécoise et canadienne demeure peut-être méconnu. En plus de rendre compte de la pratique diverse et pluridisciplinaire de l’artiste, l’exposition examinera en profondeur les moments-clés de son parcours, tout en mettant en contexte, les différents styles et approches qu’elle a adoptés au cours de sa carrière.

En complément de l’exposition, le MAC proposera un cycle de performances inspirées du parcours artistique de Sullivan. Parmi les chorégraphes invitées à produire une œuvre inédite, on compte Catherine Lavoie-Marcus, Dana Michel et Dorian Nuskind-Oder.

L’exposition sera en tournée au Canada de 2019 à 2021 et s’accompagnera d’un catalogue exhaustif faisant le bilan de la carrière de l’artiste comprenant des essais de Vincent Bonin, Ray Ellenwood, Mark Lanctôt et Noémie Solomon, une chronologie sélective compilée par Chantal Charbonneau et une bibliographie rédigée par Isadora Chicoine-Marinier.

L’exposition Françoise Sullivan réaffirme le rôle du MAC en tant qu’institution majeure où les démarches des artistes parmi les plus pertinents de l’histoire de l’art québécois récent sont explorées en profondeur.

Julian Rosefeldt : Manifesto – 20 octobre 2018 au 20 janvier 2019

Julian Rosefeldt, Manifesto (arrêt sur image), 2015

Produit en 2015, Manifesto est une installation vidéo immersive à treize canaux qui rend hommage à la tradition et la beauté littéraire des manifestes d’artistes. Cette œuvre d’art événement, qui se situe au carrefour entre le cinéma, la performance et l’installation, permet au public du MAC d’expérimenter une œuvre qui a fait sensation partout où elle a été présentée.

Chacun des treize écrans de Manifesto montre la comédienne Cate Blanchett incarnant des rôles différents — maîtresse d’école, homme sans-abri, ouvrière, marionnettiste, scientifique. Dans une performance qui « suscite immédiatement l’admiration », selon le quotidien The Independent, et qualifiée de « tour de force » par le New York Times, l’actrice se fait caméléon et démontre toute l’étendue de son extraordinaire talent.

Tous les monologues prononcés — en fait, les seules paroles de l’œuvre — sont composés à partir de manifestes artistiques qui ont vu le jour au cours des 150 dernières années. Rosefeldt propose treize collages, puisant dans les écrits des Futuristes, des Dadaïstes, des artistes Fluxus, des Suprématistes, des Situationnistes, de Dogme 95, et des propositions d’artistes, d’architectes, de danseurs et de cinéastes tels Claes Oldenburg, Yvonne Rainer, Kazimir Malevitch, André Breton, Elaine Sturtevant, Sol LeWitt et Jim Jarmusch, parmi d’autres. Le résultat est une fascinante installation qui révèle autant la performativité que la signification politique de ces déclarations.

Manifesto a été commandée par l’ACMI – Australian Centre for the Moving Image, Melbourne, la Art Gallery of New South Wales, Sydney, la Nationalgalerie – Staatliche Museen zu Berlin, et par le Sprengel Museum Hannover. L’œuvre a été coproduite par la Burger Collection Hong Kong et la Ruhrtriennale. Elle a été réalisée grâce à l’appui du Medienboard Berlin-Brandenburg et en collaboration avec la Bayerischer Rundfunk.

Partitions – 20 octobre 2018 au 20 janvier 2019

Cette exposition documentaire, conçue pour faire le pont entre Manifesto et la rétrospective Françoise Sullivan, présente des originaux de la plupart des grands manifestes historiques cités dans l’installation filmique de Julian Rosefeldt. À l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la publication de Refus global, un exemplaire du célèbre recueil (auquel Françoise Sullivan a contribué par un texte intitulé « La danse et l’espoir ») est également présenté, accompagné de documents d’archives et d’autres manifestes issus du croisement entre les mondes de la danse ou de la performance et des arts visuels au Québec et au Canada, des années 1960 aux années 1990.

Ponctuant ce parcours de documents historiques, trois œuvres de Filippo Tommaso Marinetti, Romany Eveleigh et Mathieu Beauséjour évoquent elles aussi l’importance de la matérialité du manifeste, ainsi que sa nature essentiellement performative : voué à être mis en acte, joué, repris, le manifeste se présente en effet comme une trame par laquelle s’exprime l’ambition toujours renouvelée du langage à transformer le monde.

Visites interactives et ateliers de création pour les adultes, les groupes et les familles

Des visites interactives pour le public sont offertes pour approfondir la compréhension des œuvres et le regard porté sur l’objet. Les visiteurs pourront en profiter jusqu’au 9 septembre et ensuite du 20 octobre 2018 au 20 janvier 2019. Détails et liens dans le tableau ci-dessous.

Tous les dimanches, du 16 septembre jusqu’au 14 octobre, enfants, adolescents et adultes pourront participer librement à l’atelier Du bout des doigts !, un atelier de dessin réalisé par transfert pigmentaire et inspiré par la spectaculaire installation Pulse Spiral (2008), de Rafael Lozano-Hemmer. L’atelier est également disponible sur réservation pour les groupes du 14 septembre au 12 octobre. Détails et liens dans le tableau ci-dessous.

La programmation détaillée des activités éducatives en lien avec les expositions de Françoise Sullivan et de Julian Rosefeldt sera annoncée en septembre.

SéminArts automne 2018 : deux séries sur le collectionnement de l’art contemporain

Le monde de l’art contemporain se retrouve démystifié par le programme éducatif unique SéminArts. Dans un climat propice à la discussion et aux échanges d’idées, SéminArts permet aux participants de découvrir les coulisses de l’art contemporain, son fonctionnement et son marché, par le biais de cinq rencontres avec différents acteurs du milieu : l’artiste, le galeriste, le collectionneur privé, le collectionneur d’entreprise, le commissaire d’exposition ou le conservateur de musée. Une série régulière (en français) et une série avancée (en anglais) sont offertes cet automne. Les rencontres de la série avancée s’adressent aux participants qui ont déjà suivi une série régulière et qui souhaitent pousser leur apprentissage plus loin ou qui connaissent bien le milieu de l’art contemporain. Dates, détails et liens ci-dessous.

L’automne au MAC en un coup d’oeil

Jusqu’au 9 septembre 2018
Rafael Lozano-Hemmer : Présence instable

10 septembre au 19 octobre 2018
Musée en montage (Salles d’exposition fermées). Les activités du service éducatif se poursuivent.

20 octobre 2018 au 20 janvier 2019
Expositions :
Françoise Sullivan
Julian Rosefeldt : Manifesto
Partitions

16 septembre, 23 septembre , 7 octobre et 14 octobre 2018
Atelier pour tous – Dimanche famille : Du bout des doigts !

29 et 30 septembre 2018
Journées de la culture
Atelier offert : Du bout des doigts 

Jusqu’au 9 septembre 2018
Visites interactives

Mercredi :
17 h (en français)
18 h (en français)
18 h 30 (en anglais)
19 h 30 (en français)

Vendredi, samedi et dimanche :
13 h 30 (en anglais)
15 h (en français)

20 octobre 2018 au 20 janvier 2019
Visites interactives

Mercredi :
17 h (en français)
18 h (en français)
18 h 30 (en anglais)
19 h 30 (en français)

Dimanche :
13 h 30 (en anglais)
15 h (en français)

26 septembre au 28 novembre 2018
SéminArts
Série régulière de cinq rencontres en français

3 octobre, 17 octobre, 7 novembre, 21 novembre et 5 décembre 2018
SéminArts
Série avancée en anglais

9 novembre 2018
Nocturne du MAC

Remerciements

Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) est une société d’État subventionnée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec et il bénéficie de la participation financière du ministère du Patrimoine canadien et du Conseil des arts du Canada.

Le MAC salue le soutien de la Caisse de dépôt et placement du Québec, partenaire des activités éducatives, ainsi que la Banque Nationale, partenaire des événements du Musée et de la Fondation. Enfin, le Musée remercie sincèrement ses partenaires média : La Presse, The Gazette, ainsi que les Cinémas Beaubien et du Parc.

Musée d’art contemporain de Montréal

Situé au cœur du Quartier des spectacles, le Musée d’art contemporain de Montréal fait vibrer l’art actuel au centre de la vie montréalaise et québécoise. Lieu vivant, le MAC assure, depuis plus de cinquante ans, la rencontre entre les artistes locaux et internationaux, leurs œuvres et un public toujours plus vaste ; lieu de découvertes, le Musée propose aux visiteurs des expériences sans cesse renouvelées, souvent inattendues et saisissantes. Le MAC présente des expositions temporaires consacrées à des artistes actuels – pertinents et marquants – qui sont des témoins privilégiés de notre société, de même que des expositions d’œuvres puisées dans la riche collection permanente qu’abrite l’institution. Ici, toutes les formes d’expression sont possibles : œuvres numériques et sonores, installations, peintures, sculptures, œuvres immatérielles, et autres. Offrant un éventail d’activités éducatives qui familiarisent le grand public avec l’art contemporain, le MAC est aussi l’instigateur de performances artistiques uniques et d’événements festifs. Voilà une fenêtre ouverte sur mille expressions d’avant-garde qui font rayonner l’art dans la ville et dans le monde. www.macm.org

 


Source et renseignements

Roxane Dumas-Noël
Responsable des relations publiques
514 847-6232
[email protected]

En lien

Rolland Boulanger, Dynamitage automatiste à la Librairie Tranquille, coupure de presse tirée du Montréal-Matin, 9 août 1948 (détail).
Exposition en cours

Partitions

Le
Rafael Lozano-Hemmer, Vicious Circular Breathing, 2013
Exposition passée

Rafael Lozano-Hemmer

Le
Françoise Sullivan, Rouge nos 3, 5, 6, 2, 1997
Exposition en cours

Françoise Sullivan

Le

Autres communiqués

Voir tout

À ne pas manquer