Aller directement au contenu

Est-ce que vous voyez le visage ?

421 Share on Facebook

Le titre de cette peinture de Shirley Wiitasalo nous indique un visage célèbre (Famous Face). Peut-être que la face connue d’on ne sait quelle vedette a été engloutie dans ce magma de couleur bleue ?

L’artiste a d’ailleurs l’habitude de créer ses tableaux en faisant une esquisse de départ sans avoir d’idée précise du résultat final de son œuvre. Pour elle, l’essentiel du processus de peindre consiste en une manière de chercher l’image, de la laisser se révéler et apparaître. 

Shirley Wiitasalo
Famous Face, 1987
Huile sur toile
Collection Musée d’art contemporain de Montréal
Photo : Richard-Max Tremblay

Peut-être aussi qu’il n’y a aucun visage à voir ? Le titre aurait donc été choisi pour déjouer cette tendance à toujours apercevoir des faces humaines ou quelconque figuration là où il n’y en a pas ! Dans ce cas, il faudrait plutôt voir le tableau au sens figuré, comme le portrait d’un monde imaginaire. Quel est donc ce tourbillon parsemé des petits objets et débris blancs qui apparaissent dans la composition (gobelet, sac de plastique, emballage de friandise) ? L’artiste parle d’ailleurs de la peinture comme un médium qui lui permet cette grande fluidité entre la surface de la toile et l’espace de l’imagination.

Wiitasalo mentionne toutefois une référence cachée pour cette œuvre. Elle se serait, en effet, inspirée d’une photo de Weegee datant de 1960 où l’on voit le visage iconique de Marilyn Monroe complètement déformé. Ce célèbre artiste américain identifié comme un des pionniers du photojournalisme a été reconnu, entre autres, pour ses clichés où l’on voit des célébrités et personnages publics distordus sous l’effet de la lentille. Pas étonnant que Wiitasalo ait été intéressée par cette image captivante. Mais que l’on connaisse ou non la photo de Weegee n’est pas si important en fin de compte. L’artiste ici s’intéresse plutôt aux jeux de perception et d’ambigüité entre ce qui apparait à notre regard et ce que nous projetons nous-mêmes dans l’image.

Et vous, qu’est-ce que vous voyez dans ce tableau ?

 

Shirley Wiitasalo est une artiste basée à Toronto. Figure majeure de la peinture canadienne, son travail est caractérisé par une exploration de l’imagerie contemporaine infusée de l’influence des médias de masse. Son approche mise sur une économie de moyens où les éléments picturaux sont souvent synthétisés puis présentés dans des compositions flottantes, colorées et vaporeuses entremêlant figuration et l’abstraction.

Questions? Impressions?

Autres articles récents

D’esquive et de rebonds
Point de vue

D’esquive et de rebonds

Point de vue de la danseuse montréalaise Karla Etienne sur l’œuvre d’Arthur Jafa. L’hiver dernier, le MAC présentait l’œuvre Love Is the Message, the Message Is Death (L’amour est le message, le message est la mort) de l’artiste américain Arthur Jafa. La vidéo, créée en 2016, présente un collage rythmique et percutant d’images provenant du web, d’archives historiques et de sources variées. Elle dépeint la violence et la persécution des Noirs aux États-Unis autant que […]

140
Ce cheval… vraiment ?
Osez la question

Ce cheval… vraiment ?

C’est lui qui attire notre attention au premier coup d’œil. Ce cheval béat posé tout près de son sceau auquel il est relié par une corde ou un trait de peinture. L’unique personnage de ce tableau de Sandra Meigs nous met devant une impulsion narrative sans toutefois nous offrir de dénouement. Sandra Meigs Live Now, 1988 Huile sur toile Collection Musée d’art contemporain de Montréal © Sandra Meigs (CARCC, 2020) Photo : François Maisonneuve Lorsqu’on […]

67
Ranimer les cercles
Point de vue

Ranimer les cercles

An English version of this article follows. Click here to scroll down directly to the English version. Afin de faire un retour sur l’exposition de l’artiste Rebecca Belmore qui a été présentée l’été dernier au MAC, nous avons rencontré la travailleuse sociale Rachel Deutsch pour discuter de son expérience de visite et d’enjeux actuels en lien avec les communautés autochtones à Montréal. Rachel est impliquée depuis plus de quinze ans auprès des communautés urbaines à Toronto et à […]

244