Aller directement au contenu

Ombres fabuleuses

172 Share on Facebook

À l’école Notre-Dame-des-Victoires, c’est l’ensemble de l’œuvre de Françoise Sullivan qui a inspiré les élèves.

Pour la réalisation de leur création collective, ils ont d’abord peint une grande toile rouge à la manière des tableaux monochromes de Sullivan. Puis, le tissu a été utilisé pour créer des jeux d’ombres chorégraphiés où une succession de gestes nous permettent d’imaginer une histoire. Ensuite, la toile a été découpée et transformée en costume pour l’exécution d’une danse circulaire.

École Notre-Dame-des-Victoires, Les cycles de Sullivan, présentée dans le cadre du projet Quand Françoise Sullivan nous inspire.
Spécialiste en arts plastiques : Guylaine Cloutier

Quand Françoise Sullivan nous inspire est un projet de création et d’exploration de l’art contemporain. Des élèves de la 3e à la 6e année du primaire provenant de 7 écoles montréalaises situées en milieu défavorisé sont venus au MAC pour découvrir l’exposition Françoise Sullivan. En compagnie de médiatrices et médiateurs du Musée, ils ont pu saisir la grande variété de modes d’expression que l’artiste a employés tout au long de sa carrière. Les participants ont également découvert certains des thèmes et motifs récurrents de son travail tels que le geste, le corps, le mouvement, le cercle et la spirale. 

Accompagnés par leur spécialiste en arts plastiques, les élèves ont ensuite imaginé ensemble un projet inspiré par l’univers artistique de Sullivan. En classe, ils ont travaillé pendant plusieurs mois à l’élaboration d’une création collective dont nous présentons ici le résultat. Ce projet est réalisé en collaboration avec Une école montréalaise pour tous (ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur) et s’est déroulé dans le cadre de l’exposition Françoise Sullivan présentée au MAC du 20 octobre 2018 au 20 janvier 2019.

Questions? Impressions?

Autres articles récents

Ce cheval…vraiment ?
Osez la question

Ce cheval…vraiment ?

C’est lui qui attire notre attention au premier coup d’œil. Ce cheval béat posé tout près de son sceau auquel il est relié par une corde ou un trait de peinture. L’unique personnage de ce tableau de Sandra Meigs nous met devant une impulsion narrative sans toutefois nous offrir de dénouement. Sandra Meigs Live Now, 1988 Huile sur toile Collection Musée d’art contemporain de Montréal © Sandra Meigs (CARCC, 2020) Photo : François Maisonneuve Lorsqu’on […]

20
Est-ce que vous voyez le visage ?
Osez la question

Est-ce que vous voyez le visage ?

Le titre de cette peinture de Shirley Wiitasalo nous indique un visage célèbre (Famous Face). Peut-être que la face connue d’on ne sait quelle vedette a été engloutie dans ce magma de couleur bleue ? L’artiste a d’ailleurs l’habitude de créer ses tableaux en faisant une esquisse de départ sans avoir d’idée précise du résultat final de son œuvre. Pour elle, l’essentiel du processus de peindre consiste en une manière de chercher l’image, de la laisser […]

359
Ranimer les cercles
Point de vue

Ranimer les cercles

An English version of this article follows. Click here to scroll down directly to the English version. Afin de faire un retour sur l’exposition de l’artiste Rebecca Belmore qui a été présentée l’été dernier au MAC, nous avons rencontré la travailleuse sociale Rachel Deutsch pour discuter de son expérience de visite et d’enjeux actuels en lien avec les communautés autochtones à Montréal. Rachel est impliquée depuis plus de quinze ans auprès des communautés urbaines à Toronto et à […]

199