Aller directement au contenu

Transformation du MAC

Le Musée d’art contemporain de Montréal a eu l’immense plaisir de dévoiler le 9 avril 2018 le projet lauréat du concours d’architecture lancé en juin 2017, et ainsi de présenter le concept et les dessins préliminaires du nouveau Musée. C’est le consortium québécois Saucier+Perrotte Architectes / GLCRM & Associés Architectes qui mènera à terme le projet.

Sélectionnée à l’unanimité par le jury, cette proposition inspirante, lumineuse et actuelle fera du Musée une construction résolument contemporaine en complète cohérence avec sa raison d’être. Musée visionnaire et vivant, le MAC entame avec cette transformation un nouveau chapitre de son histoire et poursuit sa lancée vers son plein essor.

La vision architecturale du nouveau Musée

D’un point de vue urbanistique, plusieurs caractéristiques permettront de lier le nouveau MAC à son contexte. Au rez-de-chaussée, le musée rayonnera par sa transparence et l’animation de ses espaces publics, à savoir le hall, l’accueil et la boutique.

Au niveau de l’Esplanade, le projet propose un ensemble dont les proportions et l’expression architecturale s’intègreront aux bâtiments voisins. En effet, le volume supérieur sera composé d’une enveloppe de lames métalliques pliées révélant les espaces intérieurs par endroits et filtrant la lumière naturelle. La verticalité ainsi exprimée soulignera le caractère public du musée et, dans une gestuelle beaucoup plus contemporaine, s’harmonisera au traitement de la salle Wilfrid-Pelletier et du Théâtre Maisonneuve.

Du côté de la rue Jeanne-Mance, grâce au volume transparent et lumineux de l’agrandissement, le projet permettra de tisser de nouveaux liens essentiels avec la Place des Festivals. La boutique du musée, judicieusement localisée à l’intersection des rues Jeanne-Mance et Sainte-Catherine, bénéficiera d’un emplacement des plus enviables. Au niveau 2, une large vitrine révélera le restaurant du musée, espace double hauteur s’ouvrant sur une terrasse extérieure. Ces espaces à caractère public profiteront de l’achalandage du Quartier des Spectacles et communiqueront l’activité du musée de jour comme de nuit.

La visibilité du musée sera grandement rehaussée du côté de la rue Sainte-Catherine grâce au porte-à-faux angulé de l’agrandissement. Sous ce volume en projection, le généreux parvis du musée guidera naturellement les visiteurs vers l’entrée principale, tout en dégageant l’espace nécessaire à la tenue des festivals. La volumétrie proposée permet également de préserver les vues vers la scène depuis l’Esplanade lors de concerts.

En entrant au musée, le visiteur sera plongé dans le vaste espace du hall principal où il établira un contact direct avec l’art contemporain. Baigné d’une abondante lumière de l’est, cet atrium ouvert sur 3 étages et bordé de galeries pourra servir d’aire d’exposition additionnelle ainsi que d’espace multifonctionnel dans le cas d’évènements spéciaux. D’étage en étage, les galeries linéaires donnant accès aux espaces d’exposition créeront une nouvelle vitrine pour l’art en plus d’augmenter la visibilité des différentes expositions. Muni d’une série de gradins, le hall du nouveau MAC aura un caractère indéniablement public, à l’instar de l’Esplanade se déployant à ses côtés. Prenant forme tels des objets dans l’espace, les éléments de circulation (escaliers, ascenseur, gradins) participeront à la signalétique intérieure.

Au niveau Esplanade, le visiteur accédera aux principaux espaces d’exposition s’ouvrant sur l’Esplanade. C’est aussi à ce niveau qu’est situé l’accueil du secteur éducatif bénéficiant d’une entrée indépendante. Au niveau intermédiaire, les ateliers bénéficieront d’une atmosphère propice à la concentration etla création. Au niveau 2, le restaurant du musée offrira une vue unique sur la Place des Festivals et s’ouvrira sur une généreuse terrasse protégée. C’est également à ce niveau que se trouvera l’accès à la terrasse aménagée sur le toit des ateliers. Orientée vers l’Esplanade et la Place des Arts, celle-ci constitue un atout considérable pour le musée, qui pourra y organiser divers évènements à caractère public ou privé. Finalement, les espaces administratifs situés aux niveaux 3 et 4 seront réaménagés de manière plus de fonctionnelle et afin de répondre aux besoins de l’institution en constante évolution.

 

Le nouveau MAC c’est :

  • Une augmentation des aires et des salles d’exposition de près de 100 %, incluant trois nouvelles salles d’exposition;
  • Un lieu entièrement pensé pour montrer l’art contemporain dans tous ses espaces, ainsi que dans ses aires de convivialités et de circulation;
  • Des espaces rénovés et agrandis pour le secteur de l’éducation;
  • Une transformation de la façade extérieure du Musée par un agrandissement de l’entrée principale et l’ajout d’un volume au 2e étage;
  • Une optimisation de la salle multimédia Beverly-Webster-Rolph;
  • De nouveaux espaces, incluant une terrasse extérieure au 2e étage;
  • De nouveaux espaces pour la Boutique du MAC, comprenant une librairie et un café.

« Grâce aux efforts déployés par le MAC pour dynamiser son offre et vivifier sa présence, on sent maintenant un engouement important et renouvelé pour l’art contemporain. Avec cette transformation, nous pourrons proposer un lieu digne des attentes du public. Montréal aura enfin un joyau à la hauteur de ses ambitions, de sa réputation et de son importance artistique »

— John Zeppetelli, directeur général et conservateur en chef du MAC


Un nouveau Musée pour 2021

Selon l’échéancier actuel, les principales étapes du projet sont prévues comme suit :

  • Avril 2018 Début du mandat des architectes
  • Janvier 2019 Fermeture du MAC Sainte-Catherine pour réaliser les travaux
  • Été 2019 Début des travaux au MAC Sainte-Catherine
  • Automne 2019 Ouverture du MAC temporaire
  • Automne 2021 Ouverture du nouveau MAC sur Sainte-Catherine

Le MAC temporaire

Le MAC doit rester actif et présent tout au long de la durée des travaux afin de maintenir son rapport à la ville et sa présence au sein de la communauté. Entre la fermeture et la réouverture du Musée, le MAC établira ses quartiers généraux dans un lieu fixe et permanent, qui sera annoncé ultérieurement, tout en rayonnant à travers la ville grâce à des expositions multisites et éphémères.

Bien que sa programmation soit réduite, elle continuera d’être marquée de l’excellence et de la rigueur que l’on connaît au MAC et de sa volonté de présenter l’art contemporain le plus pertinent du moment. Cette période de transition présente son lot de défis, mais aussi de belles possibilités. Elle offrira aussi au MAC l’occasion d’explorer de nouveaux partenariats comme de nouveaux lieux d’expositions, et de redoubler de créativité pour ainsi débuter dès maintenant le processus de transformation du Musée.

La Fondation du Musée d’art contemporain de Montréal

La Fondation du MAC poursuit sa campagne de financement afin de financer le projet de transformation du MAC. Un investissement dans le MAC est gage d’importantes retombées économiques, culturelles et touristiques.

Partenaires et donateurs

Les musées sont désormais connus pour être des leviers de développement économique forts et jouent un rôle crucial dans l’épanouissement de la métropole. Aujourd’hui, la communauté des affaires comprend l’importance de soutenir les institutions, comme le Musée d’art contemporain de Montréal, dans leurs projets d’avenir.

La bonification et la diversification des sources de revenus du MAC combinées à l’effort remarquable de sa Fondation et des gouvernements sont garants du succès de ce grand projet.