Aller directement au contenu
Communiqué

Soirée de grands dévoilements

Dans le cadre de BNLMTL 2014, L’avenir (looking forward)

Montréal, le 2 octobre 2014 — Le 8 octobre prochain à 18 h 30, le grand public est invité à assister au dévoilement, dans le Quartier des spectacles, de deux grandes projections qui traitent de réalités contemporaines. Dans un premier temps, sur l’Esplanade de la Place des Arts, sur la surface du Théâtre Maisonneuve, l’artiste Krzysztof Wodiczko donne une voix aux sans-abri de Montréal avec Homeless Projection : Place des Arts. Plus tard dans la même soirée, à proximité de la station de métro Saint-Laurent, le public pourra également découvrir une œuvre d’Isabelle Hayeur intitulée Murs aveugles, qui s’inspire du mouvement de contestation pacifique Occupy et trace un portrait de notre horizon politique actuel. Homeless Projection est le fruit d’un projet rassembleur qui a été rendu possible grâce aux efforts combinés de La Biennale de Montréal, du Musée d’art contemporain de Montréal, du Partenariat du Quartier des spectacles, du Centre Phi et de la Mission St. Michael.

Intitulé L’avenir (looking forward), BNLMTL 2014 s’inscrit dans une réflexion sur la situation actuelle du monde, vu à travers le prisme de la géopolitique, de l’écologie, de la technologie, des sciences humaines et sociales, entres autres disciplines. Réalisées spécifiquement pour cette édition de La Biennale, les projections de Wodiczko et d’Hayeur nous plongent au cœur de deux situations fort différentes, mais tout aussi pertinentes, qui suscitent la réflexion et appellent à une prise de conscience.

Homeless Projection : Place des Arts de Krzysztof Wodiczko

Krzysztof Wodiczko anime les monuments et bâtiments publics avec des projections qui mettent en lumière les images et les paroles de citoyens marginalisés. Homeless Projection : Place des Arts est une nouvelle œuvre dans laquelle les corps et les voix des sans-abri du quartier peuplent, à plusieurs niveaux, la surface du Théâtre Maisonneuve.

Ayant travaillé en étroite collaboration avec la Mission St. Michael et d’autres organismes communautaires, Wodiczko a offert aux sans-abri un espace pour parler de leurs expériences de vie, de leurs peurs et leurs désirs, donnant ainsi lieu à des portraits intimistes. Parce que ces témoignages sont projetés sur la façade d’un théâtre, les participants sont non seulement spectateurs de la culture officielle, mais deviennent aussi des acteurs jouant le scénario de leur propre vécu. Le visage changeant des villes, de plus en plus abandonnées aux intérêts commerciaux et à la privatisation de l’espace public, a un impact très lourd sur les personnes marginalisées vivant au centre-ville; en donnant la parole à ces personnes qui sont visibles mais qui ne sont pas toujours écoutées, Wodiczko ouvre un espace démocratique pour l’expression sociale.

Krzysztof Wodiczko vit et travaille à New York, Boston et Varsovie. Il a réalisé plus de quatre-vingts projections publiques en Allemagne, en Angleterre, en Australie, en Autriche, au Canada, en Espagne, aux États-Unis, en Irlande du Nord, en Israël, en Italie, au Japon, au Mexique, aux Pays-Bas, en Pologne et en Suisse. Il a également conçu et mis en opération divers instruments et véhicules nomades, en collaboration avec des sans-abri, des immigrants et des vétérans de guerre qui s’en servent pour survivre et communiquer. Wodiczko s’est mérité le Hiroshima Art Prize en 1998 pour sa contribution, en tant qu’artiste international, à la paix dans le monde, et il a représenté le Canada et la Pologne à la Biennale de Venise. Il est professeur en art, design et domaine public à la Harvard Graduate School of Design.

Homeless Projection : Place des Arts, est présentée par BNLMTL 2014, L’avenir (looking forward), coproduite par le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC), le Quartier des spectacles et le Centre Phi, en collaboration avec la Mission St Michael. Collection du Musée d’art contemporain de Montréal

Murs aveugles d’Isabelle Hayeur

Dans la foulée du mouvement international de protestation sociale Occupy, de nombreux citoyens se regroupent et établissent le campement d’Occupons Montréal au Square Victoria, du 15 octobre au 25 novembre 2011. L’artiste Isabelle Hayeur a fréquenté régulièrement cette « place du peuple », photographiant les indignés, leurs tentes et leurs affiches. Elle a aussi écouté les déclarations publiques et s’est inspirée de l’énergie du lieu et du moment qui donnait l’espoir d’un monde plus juste et solidaire.

Murs aveugles est une projection vidéo architecturale présentée sur le mur d’un édifice jouxtant la station de métro Saint-Laurent. Traçant le portrait de notre horizon politique actuel, la projection prend la forme d’une mosaïque colorée et ludique, composée de graffitis, de slogans, de symboles et de citations qui se superposent dans un lent fondu. Y sont évoqués des enjeux liés à l’embourgeoisement, aux inégalités sociales, à la convergence des médias, au mépris de l’environnement.

Dans ses montages photographiques grand format, ses vidéos et ses installations in situ, Isabelle Hayeur met en évidence les aberrations de l’urbanisation, de l’étalement urbain et de l’industrialisation. Pour ce faire, elle utilise les technologies numériques de l’image et assemble de nouveaux paysages à partir d’images qu’elle a captées. Hayeur a participé à plusieurs présentations publiques, entre autres au Musée des beaux-arts du Canada, au Musée d’art contemporain de Montréal, au Massachusetts Museum of Contemporary Art, au Neuer Berliner Kunstverein de Berlin, au Tampa Museum of Art et à Akbank Sanat à Istanbul. En 2006, une première exposition bilan de son travail a été organisée par le Musée national des beaux-arts du Québec et Oakville Galleries, et a été présentée en Ontario, en Nouvelle-Écosse, au Québec et en Alberta. La même année, Hayeur participait aux Rencontres internationales de la photographie à Arles. Ses œuvres font partie de nombreuses collections au Canada, en France et aux États-Unis.

Murs aveugles est produit avec le soutien de La Biennale de Montréal pour BNLMTL 2014.

Isabelle Hayeur présente également dans BNLMTL 2014, au Musée d’art contemporain de Montréal, une vidéo tournée en Louisiane qui montre les répercussions environnementales et économiques de l’ouragan Katrina, en plus de deux œuvres photographiques récentes.

Présentation des œuvres

Les deux œuvres seront présentées dans le Quartier des spectacles du 8 octobre au 23 novembre, du mercredi au dimanche, dès la tombée de la nuit.

BNLMTL 2014 est une réalisation de La Biennale de Montréal en coproduction avec le Musée d’art contemporain de Montréal.


Source et renseignements

Responsable des relations publiques
514 847-6232

En lien

KRZYSZTOF WODICZKO, HOMELESS PROJECTION : PLACE DES ARTS, 2014
Exposition passée

Krzysztof Wodiczko

Le
Nicolas Baier, Eternity, 2014
Exposition passée

BNLMTL 2014

Le

Autres communiqués

Voir tout

À ne pas manquer