Aller directement au contenu
Communiqué

La machine qui enseignait des airs aux oiseaux

34 artistes d’ici réfléchissent à la matérialité du langage

Montréal, le 9 décembre 2020 – Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) a le grand plaisir de dévoiler sa nouvelle exposition originale La machine qui enseignait des airs aux oiseaux. Dans l’attente de rouvrir le Musée, un aperçu virtuel sera offert gratuitement au public dès le 17 décembre sur le site Web du MAC. L’exposition pourra être vue dès sa réouverture, de même que John Akomfrah : Vertigo Sea, et Des horizons d’attente, présentant une sélection des plus récentes acquisitions de la collection du MAC.

Exposition thématique à grand déploiement, La machine qui enseignait des airs oiseaux regroupe 34 artistes de Montréal et de ses environs, autant de la relève qu’établis, qui n’ont jamais (ou très peu) exposé au MAC. Elle est le résultat d’une recherche entreprise il y a deux ans autour de la prémisse du « langage incorporé ». Dès la réouverture du MAC et jusqu’au 25 avril 2021, les visiteurs seront invités à respirer un vent de fraîcheur dans tous les espaces du Musée (incluant l’ancien restaurant!) en découvrant le talent et la parole d’une foule d’artistes d’ici aux pratiques engageantes, pertinentes et diversifiées.

Le langage incorporé abordé par une pluralité de pratiques et d’approches 

La machine qui enseignait des airs aux oiseaux trouve son point de départ dans un intérêt des commissaires et conservateurs au MAC, Mark Lanctôt et François LeTourneux, pour les pratiques de la scène locale et la notion de langage entendue au sens large. Cette idée a beaucoup évolué au cours des deux dernières années au fil de quelque 80 visites d’ateliers d’artistes locaux et d’innombrables échanges qu’ils ont eus avec artistes, écrivains, chercheurs, penseurs et autres intervenants, pour mener vers l’exposition qui devait ouvrir ses portes cet automne.

« Les artistes et collectifs invités présentent des œuvres d’une très grande diversité qui cherchent principalement à voir comment le langage, au-delà de la forme parlée ou écrite, trouve également son ancrage dans les corps, les gestes, ainsi que dans la matérialité même du monde, soulignent les commissaires. Ces œuvres permettent d’observer la façon dont divers processus de transmission et traduction de connaissance, de mémoire et d’affects se déploient à la frontière de la corporalité et de dispositifs techniques ».

Un nouvel éclairage apporté par les événements actuels

De nombreuses questions posées en amont de l’exposition ont trouvé une nouvelle résonnance dans les circonstances actuelles : « Que devient le langage du corps à un moment où les corps se retrouvent séparés par le confinement, sous le coup d’une crise sanitaire mondiale? Comment notre rapport à l’attention, au temps et à nos propres sens s’est-il transformé? Comment appréhendons-nous désormais les objets que nous utilisons comme interfaces dans notre relation aux autres? »

Les riches corpus d’œuvres regroupés relancent ces questions et proposent une amorce de réponse, qui, selon les commissaires, est « d’autant plus remarquable qu’elle prend la forme diffractée d’une multitude de voix, dont chacune représente une approche singulière ». Les œuvres détiennent leur logique propre tout en tissant entre elles de multiples conversations que le visiteur est invité à découvrir et à interpréter. 

Artistes invités :

Vikky Alexander
Trevor Baird
Thomas Bégin
Simon Belleau
Scott Benesiinaabandan
Sandeep Bhagwati
Jacques Bilodeau
Rosika Desnoyers
Mara Eagle
Surabhi Ghosh
Carla Hemlock
Kristan Horton

Sheena Hoszko
Isuma
Kelly Jazvac
Suzanne Kite
Moridja Kitenge Banza
Karen Kraven
Marlon Kroll
Nicolas Lachance
Yen-Chao Lin
Anne Low
Luanne Martineau
Manuel Mathieu

N.E. Thing Co
Jérôme Nadeau
Isabelle Pauwels
Guillaume Adjutor Provost
Walter Scott
Erin Shirreff
Eve Tagny
Samuel Walker
Nico Williams
Thea Yabut

 

 

À signaler : aperçu virtuel, programme de films, baladodiffusions, catalogue

  • Un aperçu gratuit de l’exposition proposant une introduction de quelques œuvres et artistes sera disponible dès le 17 décembre sur le site Web du MAC.
  • L’auteur et chercheur Ronald Rose-Antoinette proposera au cours de l’exposition à titre de commissaire invité un programme de films intitulé chœur, parle à travers la vie, avec les artistes : Denise F. da Silva & Arjuna Neuman, Esery Mondésir, Darlene Naponse, Jamilah Sabur, Kengné Téguia, Suné Woods.
  • Daisy Desrosiers, commissaire indépendante, organise et animera une série d’entretiens avec une sélection d’artistes de l’exposition qui sera offerte en baladodiffusion. Disponible bientôt sur le site Web du MAC. 
  • L’exposition est accompagnée d’une publication ambitieuse regroupant un essai de Krista Lynes, de courts textes signés par Nicole Brossard, Marie-Andrée Gill, Rawi Hage, Symon Henry, Joana Joachim, Michael Nardone, Madeleine Thien, Maude Veilleux, Jacob Wren, et un recueil colligé par Raymond Boisjoly comprenant des extraits de textes de Maya Deren, Jeanne Favret-Saada, Branden Hookway, Alfred Jarry, Catherine Malabou, Ferdinand de Saussure et Michel Serres.

Le MAC agit pour soutenir le milieu de l’art québécois

 Le MAC est fier de pouvoir présenter cette exposition basée sur les pratiques locales. Dans ses autres actions pour soutenir l’écosystème artistique d’ici, le Musée poursuit l’acquisition d’œuvres 100 % québécoise cette année pour sa collection, de même que la campagne Je soutiens l’art d’ici, une initiative de la Fondation du MAC visant à doubler le budget d’acquisition du Musée. Les visiteurs pourront admirer une sélection de ces nouvelles acquisitions dès la réouverture, dans Des horizons d’attente, la nouvelle exposition de la collection du MAC.


Remerciements

Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) est une société d’État subventionnée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec et il bénéficie de la participation financière du gouvernement du Canada et du Conseil des arts du Canada.

Le Musée remercie également son partenaire, les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) (12 novembre au 2 décembre 2020). Le MAC a coprésenté avec les RIDM le film Ouvertures (12 au 18 novembre 2020). 

Musée d’art contemporain de Montréal

Situé au cœur du Quartier des spectacles, le Musée d’art contemporain de Montréal fait vibrer l’art actuel au centre de la vie montréalaise et québécoise. Lieu vivant, le MAC assure, depuis plus de cinquante ans, la rencontre entre les artistes locaux et internationaux, leurs œuvres et un public toujours plus vaste ; lieu de découvertes, le Musée propose aux visiteurs des expériences sans cesse renouvelées, souvent inattendues et saisissantes. Le MAC présente des expositions temporaires consacrées à des artistes actuels – pertinents et marquants – qui sont des témoins privilégiés de notre société, de même que des expositions d’œuvres puisées dans la riche collection permanente qu’abrite l’institution. Ici, toutes les formes d’expression sont possibles : œuvres numériques et sonores, installations, peintures, sculptures, œuvres immatérielles et autres. Offrant un éventail d’activités éducatives qui familiarisent le grand public avec l’art contemporain, le MAC est aussi l’instigateur de performances artistiques uniques et d’événements festifs. Voilà une fenêtre ouverte sur mille expressions d’avant-garde qui font rayonner l’art dans la ville et dans le monde. 


Source et renseignements

Roxane Dumas-Noël
Responsable des relations publiques
T. 514 944-4472
[email protected]

En lien

Scott Benesiinaabandan, Animiikiikaa 10-97, 2017
Exposition en cours

La machine qui enseignait des airs aux oiseaux

Le

Autres communiqués

Voir tout

À ne pas manquer